CE05 - Une énergie durable, propre, sûre et efficace

Matériaux anisotropes à base d'argile pour le stockage de l'hydrogène – OCCAMH2

Matériaux anisotropes à base d'argiles pour le stockage de l'hydrogène (OCCAMH2)

L'hydrogène est le combustible sans carbone par excellence car sa combustion n'émet que de l'eau. La limitation actuelle au déploiement massif de technologies utilisant l'hydrogène pour l’énergie est son stockage. Notre objectif est de proposer des matériaux texturés à base d’objets naturels (argiles lamellaires et tubulaires) pour stocker l'hydrogène. Le projet OCCAMH2 est un projet de recherche fondamentale dans le domaine des sciences de l'énergie et des matériaux.

Hypothèse de recherche et objectifs du projet

Le concept de rupture à explorer est le rôle de l'anisotropie du réseau poreux pour le stockage de l'hydrogène. L'hypothèse de recherche est que le stockage de l'hydrogène sera une propriété émergente du matériau (anisotropie du réseau poreux) et ne viendra pas seulement des propriétés intrinsèques de ses briques élémentaires. Le premier objectif du projet est de réaliser des matériaux à base de nanotubes d'argiles pour une large gamme d'anisotropie. Le second objectif est de caractériser précisément et de modéliser l'anisotropie du réseau poreux. Le troisième objectif du projet est d'identifier et d'analyser l'impact de l'anisotropie du réseau poreux sur le stockage de l'hydrogène.

Le projet met en œuvre un ensemble complet de méthodes expérimentales (diffusion des rayons X et des neutrons, mesures d'isothermes d'adsorption) couplées à la modélisation.

L'hydrogène est le combustible sans carbone par excellence car sa combustion n'émet que de l'eau. La limitation actuelle au déploiement massif de technologies utilisant l'hydrogène pour l’énergie est son stockage. Notre objectif est de proposer des matériaux texturés à base d’objets naturels (argiles lamellaires et tubulaires) pour stocker l'hydrogène. Le projet OCCAMH2 est un projet de recherche fondamentale dans le domaine des sciences de l'énergie et des matériaux. Il met en œuvre un ensemble complet de méthodes expérimentales couplées à la modélisation. Quatre équipes aux compétences complémentaires, en physique, chimie et géosciences, sont réunies. Le concept de rupture à explorer est le rôle de l'anisotropie du réseau poreux pour le stockage de l'hydrogène. L'hypothèse de recherche est que le stockage de l'hydrogène sera une propriété émergente du matériau (anisotropie du réseau poreux) et ne viendra pas seulement des propriétés intrinsèques de ses briques élémentaires.

Coordination du projet

Pascale Launois (Laboratoire de Physique des Solides)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

ILL INSTITUT MAX VON LAUE-PAUL LANGEVIN
ISTERRE Institut des Sciences de la Terre
LPS Laboratoire de Physique des Solides
IC2MP Institut de Chimie des Milieux et Matériaux de Poitiers

Aide de l'ANR 365 088 euros
Début et durée du projet scientifique : décembre 2020 - 48 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter