CE37 - Neurosciences intégratives et cognitives

Le cerveau socio-culturel et ses mecanismes neuronaux – NeuroSocio

Résumé de soumission

Le cerveau des primates est spécifiquement adapté aux informations sociales. Cet impératif a du contribué à organiser nos circuits neuronaux autour de la nécessité de vivre avec des pairs. De fait la cognition sociale est la première à être touchée dans de nombreux troubles neurologiques et psychiatriques. Ce projet vise à comprendre les mécanismes neuraux par lesquels les êtres sociaux créent un monde partagé, en inférant les catégories sociales et les habitudes culturelles qui régissent leur société. La capacité d’apprendre sur les autres et d’apprendre grâce aux autres par le biais de l’observation est essentielle pour les primates, mais nous ne savons pas comment celle-ci est implémentée par les neurones dans le cerveau. Premièrement, nous étudierons les mécanismes biologiques de la transmission culturelle du savoir, en comparant la localisation et le fonctionnement des circuits cérébraux recrutés lorsque les sujets acquièrent une nouvelle tâche manuelle en observant un démonstrateur, aux circuits cérébraux recrutés lorsque les sujets apprennent la même tâche manuelle par essai-et-erreur. Deuxièmement, nous étudierons la localisation et le fonctionnement des circuits cérébraux impliqués dans l’extraction des caractéristiques sociales des individus à partir de l’observation de leurs interactions sociales. Enfin, nous allons relier ces deux questions en examinant comment les circuits cérébraux implémentent le fait que la transmission culturelle soit influencée par les caractéristiques sociales du démonstrateur. En combinant l’IRMf et l'électrophysiologie guidée par IRMf, nous visons à acquérir une compréhension englobant les circuits cérébraux, les neurones et le couplage cerveau à cerveau dans la manière dont les catégories et les habitudes sociales sont représentées au niveau neural, avec l'objectif à long terme de fournir aux neurosciences cliniques de nouvelles hypothèses pour comprendre comment ces mécanismes peuvent être perturbés.

Coordinateur du projet

Madame Julia Sliwa (ICM)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

INSTITUT DU CERVEAU MOELLE EPINIERE ICM

Aide de l'ANR 369 259 euros
Début et durée du projet scientifique : décembre 2019 - 48 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter