CE26 - Innovation, travail

Qualité du Travail et Soutenabilité de l'Emploi – JobSustain

Qualité du travail et soutenabilité de l'emploi

Le but de notre projet est de mieux comprendre les ressorts de la qualité du travail et de l'emploi en analysant ses déterminants et ses effets sur la santé, ainsi que les défis que cela engendre pour les politiques publiques.

Objectifs scientifiques

Un premier axe de recherche consistera à étudier les déterminants de la qualité des emplois du point de vue des entreprises et des travailleurs. Cela nous permettra de mettre en évidence de nouvelles raisons pour lesquelles les entreprises offrent des emplois de meilleure ou de moins bonne qualité, notamment en ce qui concerne l'insécurité de l'emploi et les formes d'emploi atypiques. Nous mettrons également en lumière les dimensions de la qualité de l'emploi et du travail que les travailleurs apprécient le plus, qu'ils soient en emploi ou à la recherche d'un emploi. Un deuxième axe de recherche portera sur les conséquences de la qualité de l'emploi sur la santé. Cette question est d'une importance majeure du point de vue de la soutenabilité du travail, car les troubles de la santé liés au travail peuvent entraîner des périodes d'inactivité prolongées et, en particulier chez les travailleurs âgés, aboutir à un retrait permanent du marché du travail. Un troisième axe de recherche se concentrera sur les réponses en termes de politiques publiques visant à fournir des environnements de travail de bonne qualité et inclusifs. Nous examinerons trois politiques publiques récentes mises en œuvre en France et fournirons une évaluation de leur impact en termes d'inclusion, en particulier en ce qui concerne les travailleurs malades et handicapés.

Le projet s'appuiera sur une approche pluridisciplinaire empruntant à l'économie, à la sociologie, à la gestion et à la santé publique. Il sera essentiellement empirique et utilisera des bases de données individuelles existantes mais également de nouvelles données collectées sur Internet et issues d'une expérience en laboratoire et d'une enquête qualitative.

La combinaison de ces différentes approches méthodologiques sera essentielle pour améliorer notre compréhension des déterminants de la qualité de l'emploi et du travail.

Nos analyses contribueront également à mettre en évidence certains facteurs clés de risques en termes de santé au travail en France. Nous montrerons également comment les politiques publiques peuvent rendre le travail plus soutenable sur le long terme. Ces questions sont d'une importance capitale dans un contexte de transformations rapides du monde du travail combinées à des changements démographiques notables.

à venir

La mondialisation, les changements technologiques et les changements démographiques contribuent à modifier profondément les marchés du travail dans de nombreux pays développés. Les nouvelles technologies, notamment numériques, et les nouveaux marchés en expansion créent des opportunités d'emploi. Mais celles-ci sont inégalement réparties entre les travailleurs. Les exigences en matière d'adaptabilité et de flexibilité de la main-d'œuvre augmentent rapidement alors même que les populations actives vieillissent. Cette double tendance pose le problème de la soutenabilité du travail, c'est-à-dire la possibilité de préserver et développer les ressources humaines dans le cours de leur utilisation.
Le point de départ de notre projet réside dans l’hypothèse selon laquelle la qualité du travail et de l'emploi constitue un élément clé de leur soutenabilité. À mesure que la fécondité diminue et que les individus vivent plus longtemps, les populations actives vieillissent et deviennent plus fragiles, en particulier en matière de santé. Rendre le travail soutenable tout au long de la carrière nécessite donc de le rendre plus inclusif. La qualité du travail et de l'emploi est susceptible de jouer un rôle clé dans la réalisation de cet objectif, car les emplois de meilleure qualité améliorent la satisfaction et la santé des individus, ce qui contribue au maintien de leur capacité de travail. Parallèlement, une dimension importante de la qualité de l'emploi elle-même réside dans la capacité des entreprises et des organisations à intégrer les personnes âgées, malades et / ou handicapées dans le monde du travail.
Le but de notre projet est de mieux comprendre les ressorts de la qualité du travail et de l'emploi en analysant ses déterminants et ses effets sur la santé, ainsi que les défis que cela engendre pour les politiques publiques. Un premier axe de recherche étudiera les déterminants de la qualité du travail et de l’emploi du point de vue des entreprises et des travailleurs. Nous mettrons en évidence de nouvelles raisons pour lesquelles les entreprises offrent des emplois de qualité variable, en particulier dans les domaines de l'insécurité de l'emploi et des formes d'emploi non standard. Nous mettrons également en lumière les dimensions de la qualité du travail et de l’emploi que les travailleurs valorisent le plus, qu’ils occupent un emploi ou en cherchent un. Notre deuxième workpackage portera sur les effets sur la santé de la qualité du travail et de l'emploi. La littérature existante a étudié ces effets dans plusieurs pays développés, mais on sait peu de choses sur la France. En utilisant des données françaises, nous étudierons les effets sur la santé de deux aspects de la qualité de l'emploi et du travail : le risque de perdre son emploi et le stress au travail potentiellement induit par l’organisation du temps de travail et la gestion par la performance. Notre troisième workpackage portera sur les réponses en termes de politiques publiques aux effets néfastes sur la santé générés par la mauvaise qualité du travail et de l'emploi. Les politiques que nous examinerons sont de deux types. Certaines visent à inciter les entreprises à renforcer la prévention sur le lieu de travail afin de réduire les risques d'accident du travail et de maladie professionnelle. La politique que nous étudierons repose sur la tarification à l'expérience. Nous évaluerons si elle est parvenue à rendre le travail plus sûr et dans quelle mesure ce succès a été obtenu en renforçant - ou au contraire au détriment de - l'inclusivité du travail. D'autres politiques visent à développer des opportunités d'emploi pour les travailleurs malades et handicapés. Nous examinerons deux d’entre elles - concernant respectivement les salariés et les travailleurs indépendants - et évaluerons si elles ont réussi à rendre le travail plus inclusif.
Notre projet s'inscrit dans le Défi 8 de la SNR sur "Sociétés innovantes, intégratives et adaptatives".

Coordinateur du projet

Madame Christine Erhel (Laboratoire Interdisciplinaire de Recherche en Sciences de l'Action)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

LEDA Laboratoire d'Economie de Dauphine
LIRSA Laboratoire Interdisciplinaire de Recherche en Sciences de l'Action
GATE-CNRS Groupe d'Analyse et de Théorie Economique Lyon-Saint-Etienne
GIP IRDES GIP Institut de Recherche et Documentation en Economie de la Santé

Aide de l'ANR 412 436 euros
Début et durée du projet scientifique : décembre 2019 - 48 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter