CE26 - Innovation, travail

Gender Biases in Grant Allocation – GIGA

Résumé de soumission

L’équité entre les sexes est l’un des déterminants de la croissance économique, du développement social et du bien-être. C'était le cas du développement économique pendant la révolution industrielle; c'est probablement encore plus le cas dans l'économie de la connaissance, où le progrès scientifique est un élément clé du progrès humain.Il a été constaté que les femmes ont des salaires plus bas que les hommes et rencontrent de plus grandes difficultés pour obtenir une promotion et accéder aux ressources. Alors que les femmes participent de plus en plus à la science, elles ont encore du mal à réussir une carrière complète.
L’objectif général du projet GIGA est d’évaluer les biais sexistes dans le financement de la recherche par appel à projets. Ces subventions de recherche sont des ressources essentielles pouvant influer sur la productivité scientifique et le cheminement de carrière des chercheurs. De nos jours, la capacité de collecter des fonds devient un élément pour l’évaluation des performances des scientifiques, avec le nombre de publications. Dans ce contexte, l’accès aux subventions est crucial pour tout chercheur.
Au cours des dernières années, les organismes de financement et les décideurs politiques ont tenté d’élaborer des directives visant à promouvoir la participation des femmes scientifiques aux appels à projets. La raison de ces efforts est la préoccupation selon laquelle les femmes ont moins tendance à candidater et par conséquent à accéder à ces ressources financières. D'une part, une série de facteurs contextuels pourraient expliquer les différences de propension à candidater, telles que le contexte familial, la présence de modèles de rôles féminins et la diversité des réseaux. D'autre part, les causes de la sous-représentation féminine parmi les candidats peuvent être liées au processus d'attribution de subventions lui-même, c'est-à-dire au processus de sélection mené par les évaluateurs.
GIGA vise à explorer le processus de financement à travers toutes ses phases: la phase de candidature ainsi que la phase d'attribution. Lors de la phase de candidature, les chercheurs s’auto-sélectionnent pour participer aux appels à projet. Lors de la phase d'attribution, un comité d'experts sélectionne les projets qui méritent un soutien financier.
GIGA vise à acquérir de nouvelles connaissances sur l’impact du biais du genre sur les mécanismes de financement de la recherche au niveau des candidats et des évaluateurs (rapporteurs et panels), et à explorer le rôle joué par les autres facteurs (carrière, productivité scientifique, réseau et nouveauté) dans l'attribution de subventions.
Nous exploitons une base de données unique issue de la Fondation Européenne de la Science (ESF), qui contient des informations sur un vaste programme couvrant la période 2003-2014, à savoir le programme « EUROpean COllaborative RESearch Scheme » (EUROCORES). Le programme a encouragé les chercheurs à travailler en réseau et à collaborer à travers l’Europe. En tant que processus « bottom-up » de soutien aux projets de recherche collaboratif, le programme EUROCORES représente l’opportunité de révéler des biais «intrinsèques» dans l’attribution des financements, notamment les biais sexistes. La base de données comprend environ 1600 projets, plus de 10 000 candidats, environ 2 400 rapporteurs externes et plus de 300 membres de panels.
Nous exploiterons les informations à la fois quantitativement (en utilisant des méthodes économétriques pertinentes) et qualitativement (via des entretiens et une enquête). Nous espérons que le GIGA influencera les recherches en cours sur le genre en proposant une vision holistique, au-delà de la simple identification des biais sexistes dans l'attribution de fonds. Ce projet fournira un appui factuel aux organismes de financement et aux décideurs politiques pour concevoir des politiques visant à réduire les biais sexistes dans l’allocation de fonds.

Coordinateur du projet

Monsieur Patrick Llerena (Bureau d'économie théorique et appliquée (UMR 7522))

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

BETA _ UNISTRA Bureau d'économie théorique et appliquée (UMR 7522)
UNS - GREDEG Université NIce Sophia Antipolis - Groupe de Recherche en Droit, Economie et Gestion

Aide de l'ANR 313 200 euros
Début et durée du projet scientifique : septembre 2019 - 36 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter