CE14 - Physiologie et physiopathologie

La spécificité tissulaire des effets paradoxaux de la thérapie anti-TNF dans les maladies inflammatoires de l'intestin – ANTIPODE

Effets paradoxaux des anti-TNF dans la maladie de Crohn

Les maladies inflammatoires chroniques ont des effets systémiques comme la perte osseuse observée dans la maladie de Crohn (IBD). La thérapie anti-TNF-a est une approche très efficace pour bloquer l'inflammation intestinale et la perte osseuse, mais elle induit des lésions psoriasiques de la peau. Cet effet adverse affecte la prise en charge des patients et questionne la spécificité tissulaire du contrôle de l'inflammation qui reste mal comprise

Objectifs

Nos buts sont de comprendre la spécificité de la réponse aux anti-TNF-a dans l'intestin, l'os et la peau

Nous combinerons des approches in vitro et in vivo sur des modèles animaux de maladie de Crohn reproduisant les effets paradoxaux des anti-TNF.
Nous réaliserons également des analyses sur cellules de patients atteints de maladie de Crohn développant ou non des effets paradoxaux en réponse aux anti-TNF

Les analyses sont cours

Nos résultats apporteront de nouvelles pistes pour le traitement ou le dépistage précoce des patients y compris dans d'autres maladies inflammatoires pour lesquelles les mêmes effets paradoxaux sont décrits.

Madel et al Bixive 2020

Les maladies inflammatoires chroniques ont des effets systémiques comme la perte osseuse observée dans la maladie de Crohn (IBD). La thérapie anti-TNF est une approche très efficace pour bloquer l'inflammation intestinale et la perte osseuse, mais elle induit des lésions psoriasiques de la peau. Cet effet adverse affecte la prise en charge des patients et questionne la spécificité tissulaire du contrôle de l'inflammation qui reste mal comprise. Nos buts sont de comprendre la spécificité de la réponse aux anti-TNF dans l'intestin, l'os et la peau. Nous combinerons des analyse chez la souris (modèle IBD mimant les effets observés chez l'homme) et les patients IBD traités ou non aux anti-TNF et développant ou non du psoriasis. Nos résultats apporteront de nouvelles pistes pour le traitement ou le dépistage précoce des patients y compris dans d'autres maladies inflammatoires pour lesquelles les mêmes effets paradoxaux sont décrits.

Coordinateur du projet

Monsieur Abdelilah Wakkach (Laboratoire de Physio-Médecine Moléculaire)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

LP2M Laboratoire de Physio-Médecine Moléculaire
Plateforme de Recherche sur les Maladies Inflammatoires Chroniques de l’Intestin
UMR7365 Ingénierie Moléculaire et Physiopathologie Articulaire
ICT Immunologie Immunopathologie et Chimie Thérapeutique (UPR 3572)

Aide de l'ANR 603 163 euros
Début et durée du projet scientifique : décembre 2019 - 48 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter