CE12 - Génétique, génomique et ARN

Origine des points chauds méïotiques PRDM9-dépendants: où, comment et pourquoi recombiner? – HotRec

Résumé de soumission

Chez de nombreux eucaryotes, la recombinaison méiotique est concentrée dans des hotspots. Ceux des plantes, fungi, oiseaux et canidés sont localisés dans les promoteurs et évolutivement stables. Chez l’homme et la souris, PRDM9 cible les hotspots loin des gènes, et provoque leur autodestruction rapide. Les raisons de ces différents profils et leurs impacts sur l’efficacité de la sélection et l’évolution des génomes sont totalement inconnus. PRDM9 est un gène très ancien, mais qui a été perdu dans plusieurs clades animaux. A ce jour, sa fonction a été analysée uniquement chez deux mammifères. Pour élucider l’origine des hotspots PRDM9-dépendants, nous étudierons les cartes de recombinaison et le polymorphisme à l’échelle génomique chez 4 animaux non-mammifères. Nous combinerons des approches moléculaires, théoriques et computationnelles pour analyser la dynamique des paysages de recombinaison et leurs impacts sur l’évolution des génomes, afin de découvrir la raison d’être des hotspots.

Coordination du projet

Laurent Duret (BIOMÉTRIE ET BIOLOGIE EVOLUTIVE)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

ISEM Institut des Sciences de l'Evolution de Montpellier
ECOBIO ECOSYSTEMES, BIODIVERSITE, EVOLUTION
IGH Institut de Génétique Humaine
LBBE BIOMÉTRIE ET BIOLOGIE EVOLUTIVE

Aide de l'ANR 581 007 euros
Début et durée du projet scientifique : janvier 2020 - 48 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter