DS07 - Société de l'information et de la communication

Augmentation des fab labs en intégrant des visualisations de données – AfFABLe

Résumé de soumission

Les fab labs sont des ateliers qui mettent des machines de fabrication numériques à disposition du grand public afin de leur permettre de créer des objets physiques et électroniques. Alors que les outils de fabrication étaient jusqu'ici réservés aux experts, aucun savoir préalable n'est désormais nécessaire pour devenir un utilisateur de fab lab. Les utilisateurs acquièrent en effet le savoir-faire sur place via des formations et échanges entre utilisateurs, mais aussi et surtout à travers la documentation des pratiques. Cependant, celle-ci est souvent perçue comme un fardeau et tend à être négligée par les utilisateurs.

Étant donné l'importance du partage du savoir-faire et le coût imposé par la documentation, ce projet a pour but d'intégrer la documentation dans le processus même de fabrication de manière à (1) réduire considérablement l'effort de documentation, et (2) permettre aux utilisateurs de faire l'expérience directe des bénéfices de la documentation en mettant immédiatement en application le savoir accumulé durant leurs activités de fabrication.

Notre approche visera à appliquer les principes de la visualisation d'information, et plus précisément le concept de visualisation située, au contexte des fab labs. Présenter l'information sur un écran classique est en effet peu adapté aux environnements physiques des fab labs dans lesquels les utilisateurs évoluent pour accomplir leurs différentes tâches. Avec les techniques de visualisation située, les données peuvent être présentées là où elles sont utiles aux utilisateurs. Notre proposition est la première à combiner deux sujets de recherche émergents: l'analyse située (en visualisation d'information), et les techniques d'interaction pour la fabrication numérique (en interaction homme-machine).

Le principe de la visualisation située est de présenter les données à proximité immédiate de l'espace physique, de l'objet, ou de la personne d'où elles proviennent. Ce principe offre un grand nombre de bénéfices potentiels: les utilisateurs peuvent analyser les données dans le contexte physique où elles ont été générées, et peuvent adapter et ajuster leurs actions physiques en fonction des données, en temps réel. Il facilite également l'analyse collaborative par des utilisateurs partageant le même environnement physique. Ces propriétés font de la visualisation située un principe de choix dans le contexte des fab labs.

Notre projet se découpe en cinq grandes tâches:

* WP0: Coordination et gestion. Cette tâche visera à coordonner la recherche avec les fab labs partenaires et organiser la communication de nos résultats via des sites webs et présentations publiques.

* WP1: Outils et techniques situées. Cette tâche consistera à capturer les activités dans les fab labs et à les refléter dans les même espaces physiques.

* WP2: Représentation des connaissances. Cette tâche consistera à développer des techniques de visualisation située pour augmenter les activités de fabrication.

* WP3: Évaluation. L'évaluation étant une partie intégrante de la recherche en IHM, les résultats et les hypothèses des tâches précédentes seront évalués par des études utilisateur rigoureuses.

* WP4: Captation et automatisation. Cette tâche consistera à étendre le système pour inclure des activités moins bien définies qui nécessiteront la captation au sein du fab lab.

Ce projet impactera plusieurs domaines. Scientifiquement, le projet permettra de mieux comprendre comment les utilisateurs utilisent la technologie pour résoudre les problèmes dans les fab labs. Technologiquement, ce projet produira des prototypes qui seront distribués en logiciel et matériel libre, et pourront donner lieu à la création de startups par les étudiants impliqués. Socialement, le projet rendra les fab labs plus accessibles au grand public. Localement, le projet améliorera les fab labs d'UPMC et de Digiscope en intégrant des technologies émergentes.

Le projet financera un doctorant, un ingénieur et deux stagiaires de Master.

Coordination du projet

Yvonne Jansen (Institut des Systèmes Intelligents et Robotiques)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

ISIR Institut des Systèmes Intelligents et Robotiques

Aide de l'ANR 201 949 euros
Début et durée du projet scientifique : - 48 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter