DS01 - Gestion sobre des ressources et adaptation au changement climatique

Flux d'énergie au sein des récifs coralliens: une perspective basée sur les vertébrés – REEFLUX

Résumé de soumission

REEFLUX s’appui principalement sur des recherches récentes menées par les membres de l’équipe que ce soit sur l’évolution de la structure et/ou sur le fonctionnement des récifs coralliens. Des approches très différentes ont montré le rôle clé des assemblages des poissons crypto-bentiques dans le soutien du réseau trophique et sur la productivité du système. Nous faisons l’hypothèse que la capacité des poissons crypto-bentiques à utiliser les ressources microscopiques (algues et invertébrés) ainsi que leur forte biomasse en font un vrai catalyseur pour la dynamique trophique du système. Cette importance expliquerait la grande productivité des récifs coralliens même si les conditions du milieu sont oligotrophes. Cependant, les poissons crypto-benthiques sont dépendants de la complexité structurelle des récifs (disponibilité des micro-habitats) qui est aujourd’hui en danger. Le blanchissement des coraux lié aux changements climatiques a provoqué en 2016 une mortalité des coraux à l’échelle globale reconnue comme la plus importante dans l’histoire récente. De plus, pour la première fois cet événement semble se répéter deux années consécutivement (événement en cours). Dans un futur très proche les récifs coralliens seront régulièrement soumis à ce genre d’impact , toutefois les conséquences de ce phénomène sont encore aujourd’hui méconnues. Si notre hypothèse est soutenue, un des groupes le plus importants pour la productivité des récifs serait en danger, avec comme conséquence une réduction du flux d’énergie qui aujourd’hui permet le soutien des pêcheries de nombreuses espèces commerciales. REEFLUX a pour but de construire le modèle de réseau trophique le plus détaillé pour les systèmes marins en utilisant une combinaison de techniques modernes (next-generation-sequencing, analyse des isotopes stables carbone/azote et de acides aminés composés spécifiques). De plus, des informations sur l’écologie des espèces crypto-benthiques (besoins métaboliques et taux d’ingestion de nourriture) seront également collectées. Des expériences de terrain et en mesocosmes permettront d’étudier les relations entre la destruction d’habitat corallien et la diversité, l’abondance et la biomasse de la faune crypto-benthique. Enfin, les changements de flux d’énergie au sein du réseau trophique en fonction de la perte d’habitat seront simulés à partir de données réelles.

Coordinateur du projet

Monsieur Valeriano Parravicini (Centre de Recherches Insulaires et Observatoire de l’Environnement)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

ARC Centre of Excellence for Coral Reef Studies
UPF Université de la Polynesie Francaise
CRIOBE Centre de Recherches Insulaires et Observatoire de l’Environnement
University of Townsville

Aide de l'ANR 299 536 euros
Début et durée du projet scientifique : - 36 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter