DS07 - Société de l'information et de la communication

Diagnostic Electrique des Systèmes-sur-Puce dédiés aux Applications IoT pour le Secteur Automobile – EDITSoC

Résumé de soumission

L'Internet des Objets jouera un rôle majeur dans les applications automobiles du futur, comme les communications inter-véhicules qui réduisent les risques de collision, les systèmes de navigation avancés qui ajustent le fonctionnement du moteur en fonction des caractéristiques du terrain, la maintenance prédictive, les véhicules partiellement ou totalement autonomes, etc. L'IoT fait appel à des systèmes électroniques capables de capter, traiter et échanger des informations. Garantir la robustesse, la fiabilité et la maintenance de ces systèmes est un challenge majeur.
Le projet EDITSoC traite ce problème du point de vue du diagnostic électrique (ED). Un diagnostic efficace est essentiel pour faire la lumière sur les mécanismes de panne qui se produisent dans les systèmes électroniques, de manière à appliquer des actions correctives visant à empêcher la réapparition de ces pannes et par conséquent améliorer la sûreté et la fiabilité des systèmes. The but du projet est de développer des concepts, méthodologies et outils permettant un diagnostic complet au niveau système. Plus particulièrement, étant donné un système-sur-puce (SoC) défaillant, l'objectif du projet est de développer un flot de diagnostic unifié qui, dans un premier temps, cible le bloc IP (ou une interconnexion entre blocs IP) qui est défectueux (diagnostic au niveau système) et, dans un deuxième temps, si la panne est attribuée à un bloc IP, fournir la liste des défauts potentiels à l'intérieur de ce bloc avec, pour chaque défaut, sa probabilité d'occurrence (diagnostic au niveau bloc IP).
Deux métriques seront utilisées pour quantifier le taux de succès du projet, à savoir (a) le temps de cycle de diagnostic (DCT), qui correspond au temps nécessaire pour réaliser le diagnostic complet du système, en partant du retour client jusqu’à l’identification complète de l’origine de(s) la pannes(s), et (b) la résolution (RM), qui correspond à la surface totale occupée par les défauts potentiels que le flot de diagnostic a fourni. La métrique DCT permet de quantifier le gain en rapidité pour obtenir les résultats du diagnostic, tandis que la métrique RM permet de quantifier l’amélioration en termes de distinguabilité et de nombre de défauts potentiels identifiés durant le diagnostic.
Bien que les méthodes et outils envisagées peuvent être utilisés pour le diagnostic de SoCs qui ont été déclarés fautifs à l'issue du test réalisé en fin de production (test de fabrication), le projet cible principalement le diagnostic de SoCs qui sont tombés en panne durant leur fonctionnement, et pour lesquels une analyse de panne (FA) rapide est requise et demandée par l'utilisateur final dans le cadre des retours client.
Les cas d'études utilisés pour valider les solutions proposées seront deux SoCs utilisés dans les systèmes d'assistance à la conduite avancés conçus pour les applications automobiles par STMicroelectronics en technologies 55 et 28 manomètres. En particuliers, ces SoCs sont faits pour la reconnaissance et le traitement d'images. Ils comportent des blocs IP hétérogènes digitaux et analogiques, qui incluent des PLLs, des ADCs, des UARTs, des I2C, des interfaces SPI, des contrôleurs 64 bits Dual Data Rate, des GPIO parallèles, une unité d'interface Ethernet et des processeurs embarqués. L'utilisation de deux cas d'étude est motivée par le besoin de montrer que les méthodes de diagnostic proposées sont indépendantes de la technologie.

Coordinateur du projet

Monsieur Patrick GIRARD (Laboratoire d'Informatique, de Robotique et de Microélectronique de Montpellier)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

CNRS DR13-LIRMM Laboratoire d'Informatique, de Robotique et de Microélectronique de Montpellier
LIP6 - UPMC Laboratoire d'informatique de Paris 6
ST STMicroelectronics SA

Aide de l'ANR 397 375 euros
Début et durée du projet scientifique : décembre 2017 - 36 Mois

Liens utiles

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter