FRAL - Programme franco-allemand en Sciences humaines et sociales

Educatrices et Lumières : l’exemple de Marie Leprince de Beaumont – EDULUM

Educatrices et Lumières. Autour de Marie Leprince de Beaumont

Ce projet a pour objet de mener une réflexion sur le rôle des femmes comme auteures et éducatrices, dans le mouvement européen des Lumières à partir de l'exemple de Marie Leprince de Beaumont.

Renouvellement des termes du débat scientifique

Le projet cherche à interroger le concept de « Lumières » sous l’angle de l’action et de l’œuvre des éducatrices. Trois directions sont retenues : la redéfinition du périmètre du concept, son extension au contexte européen, l’inclusion d’un corpus élargi. Pluriel, transculturel et extra-canonique, le mouvement des Lumières prend alors un relief nouveau. La confrontation des traditions historiographiques française et allemande, différentes dans leurs approches et néanmoins complémentaires, permet de dépasser les points de vue traditionnellement appliqués à cette question. Elle concourt à renouveler les termes du débat scientifique.

Afin de mieux faire connaître le rôle joué par Marie Leprince de Beaumont dans le mouvement européen des Lumières, il importe de procurer aux chercheurs les outils de recherche appropriés. Trois séries d’actions sont ainsi menées : une entreprise d’édition des œuvres de l’éducatrice ; des thèses ; des colloques et journées d’études, qui débouchent sur la publication d’actes. Par ailleurs il importe de promouvoir auprès du grand public, notamment scolaire, la pensée, l’action et l’œuvre de Marie Leprince de Beaumont. Un site internet, incluant une exposition virtuelle, doit mettre à disposition du plus grand nombre une information de qualité sur l’autrice. L’ensemble du projet profite de la coopération, déjà ancienne, entre les partenaires, notamment autour du Master-PhD Track franco-allemand « Cultures européennes de la communication depuis l’époque de Lumières ». Des rencontres régulières entre les partenaires, à Nancy (MSH Lorraine) ou à Augsburg, permettent des bilans d’étapes réguliers, et concourent à l’avancée du projet.

La table ronde du Congrès annuel des Lumières à Rotterdam (27-31 juillet 2015), « Commerce des livres, circulation des savoirs : le cas Leprince de Beaumont », a eu lieu comme prévu. La thèse sur Leprince de Beaumont, entamée avant le début du projet, par l’une des participantes, Ramona Herz-Gazeau, en cotutelle entre les universités d’Augsbourg et de Lorraine, sous l’égide de l’UFA et sous la codirection de R. von Kulessa et C. Seth, a été soutenue le 30 novembre 2015. La journée d’étude programmée sur « Religion et raison » a été transformée en colloque international et a connu un grand succès (« Lumière de la Foi, Lumières de la Raison. L’éducation féminine religieuse en débat au XVIIIe siècle », Metz, 14-15 mars 2016). Les actes seront publiés. Le travail, avec des étudiants de Master sur Le Triomphe de la vérité a été accompli en termes de saisie et d’annotation. Il restera, au cours de l’année à venir, à préparer l’introduction et les notes pour une édition à publier. Un volume collectif a été préparé à partir des communications données lors du second colloque Leprince de Beaumont organisé à Augsbourg (19-20 décembre 2013). Sa parution aux éditions Classiques Garnier, sous le titre Une éducatrice des Lumières, est imminente. Plusieurs publications et participations à des colloques sont à signaler parmi les membres de l’équipe, laquelle a été élargie.

Le projet a suscité, lors du récent Congrès international des Lumières à Rotterdam (juillet 2015), un vif intérêt de la part de la communauté scientifique. De nouveaux liens ont été créés avec une collègue américaine Dr Peggy Elliott Schaller (Georgia College and State University), qui rentre dans le projet. Les travaux engagés se poursuivent : finalisation du site internet pour l’automne 2017 ; éditions de texte à venir (Leprince de Beaumont, Le Triomphe de la vérité et Contes moraux) ; actes des colloques d’Augsbourg (décembre 2013) et de Metz (mars 2016) en préparation ; deux autres soutenances de thèse sont prévues. De nouvelles manifestations ont été programmées : atelier 8 du Frankoromanistentag (Sarrebruck, septembre 2016), journée d’étude « Fiction et savoirs chez Leprince de Beaumont » (Augsbourg, mars 2017).

En préparation : Une éducatrice des Lumières. Marie Leprince de Beaumont
Congrès International des Lumières (Rotterdam 2015)
Colloque International Religion et Raison (Metz 2016)
En préparation : Lumières-Anti Lumières, session dans le

Le projet EDULUM (Educatrices et Lumières : l’exemple de Marie Leprince de Beaumont) a pour objet de mener une réflexion sur le rôle des femmes comme auteures et éducatrices, dans le mouvement européen des Lumières à partir de l’exemple de Marie Leprince de Beaumont.
Marie Leprince de Beaumont (1711-1780), romancière, journaliste et pédagogue, compte parmi les auteurs les plus connus, en France et en Europe, au XVIIIe siècle. De nombreuses traductions de ses écrits éducatifs, en particulier de ses Magasins, le montrent. Malgré la grande influence qu’elle exerça à son époque (et au-delà) par ses écrits, sa vie et son œuvre sont restées jusqu’à nos jours pratiquement ignorées par la recherche. L’ensemble de son œuvre illustre sa foi dans le progrès et dans la perfectibilité de l’homme et elle participe activement à une entreprise de diffusion du savoir dont l’encyclopédisme constitue l’un des versants. De même, elle se fait défenseure des droits de la femme au savoir et à l’égalité intellectuelle. Elle s’interroge sur le problème de la hiérarchie sociale, sur des questions comme l’égalité et la liberté. Marie Leprince de Beaumont s’inscrit ainsi pleinement dans les débats intellectuels et religieux de son siècle. Cependant, elle a été jusqu’à présent associée plutôt aux Anti-Lumières en raison du caractère apologétique de certains de ses ouvrages. Elle force en réalité à interroger l’opposition traditionnelle tracée entre Lumières et Anti-Lumières, soutenue notamment par la tradition historiographique française. Elle offre ainsi l’occasion d’analyser le rôle des auteures/éducatrices (un autre exemple serait Félicité de Genlis), dans la pensée des Lumières et leur diffusion en Europe. Par les rencontres prévues, les éditions à réaliser et les études qui seront menées, le projet contribuera à la réhabilitation d’une auteure importante du XVIIIe siècle, actuellement négligée par les chercheurs, et ainsi à la révision du canon littéraire. Elle a parmi ses soucis de s’adresser aussi bien aux spécialistes des Lumières et de la tradition pédagogique, qu’à un public élargi, notamment ceux des lycéens et des collégiens par des collaborations avec leurs enseignants et la mise sur pied d’une exposition virtuelle. Elle offrira aux étudiants de Master l’occasion de se frotter activement à la recherche par leur implication dans des tâches d’établissement de textes et de participation aux éditions scientifiques prévues d’œuvres de Leprince de Beaumont. En même temps, sur le plan universitaire, une approche transculturelle de cette auteure permettra de réfléchir sur les conceptualisations respectives des Lumières en France et en Allemagne. Notre équipe franco-allemande s’appuiera sur deux traditions scientifiques complémentaires – rehaussées par nos collaborations internationales.

Coordinateur du projet

Maison des Sciences de l'Homme Lorraine (Laboratoire public)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

Lehrstuhl für Romanische Literaturwissenschaft (FRanzösisch/Italienisch) der Universität Augsburg
Lettres, Idées, Savoirs
Maison des Sciences de l'Homme Lorraine

Aide de l'ANR 106 281 euros
Début et durée du projet scientifique : septembre 2014 - 36 Mois

Liens utiles