DS0206 - Approches socio-économiques de l'usage de l'énergie et de l'impact des nouvelles technologies de l'énergie

REduction soutenable de la pauVreté Energétique – REVE

Penser en amont la réduction de la pauvreté énergétique afin qu'elle soit compatible avec des objectifs de soutenabilité

Nous mobilisons différentes méthodologies pour tenir compte des nombreux aspects de la vulnérabilité énergétique, mettre en évidence les principaux mécanismes impliqués, et fournir des recommandations de politique énergétique.

Identifier les stratégies de réduction de la pauvreté les plus respectueuses de l’environnement.

Notre programme de recherche consiste à étudier comment réduire la pauvreté énergétique de façon soutenable c’est à dire sans détériorer l’environnement En l’absence de politiques dédiées, la combinaison de la croissance de la population mondiale brute et de la production mondiale brute conduit à des projections pour les émissions et la concentration de CO2 qui atteignent des niveaux excédant largement les recommandations du GIEC (Groupe d'Experts Intergouvernemental sur l'Evolution du Climat). Par ailleurs, le 24 mars 2014 l’OMS rapportait qu’en 2012, près de 7 millions de personnes étaient mortes à cause d’une exposition à la pollution atmosphérique ; cela confirme que la pollution atmosphérique est maintenant le plus grand risque environnemental isolé pour la santé. L’objectif de réduction soutenable de la pauvreté énergétique sera envisagé dans les pays en développement comme dans les pays développés. Nous avançons que les stratégies pour réduire la pauvreté énergétique diffèrent par leurs effets sur l’environnement et proposons donc d’identifier les stratégies qui réconcilient le mieux la réduction de la pauvreté énergétique avec le développement humain et les objectifs environnementaux.

Nous identifions quatre directions, insuffisamment étudiées dans la littérature, et susceptibles de fournir des idées nouvelles pour l'élaboration de politiques énergétiques. La première direction concerne un pays développé et les trois autres des pays en développement: (i) pauvreté énergétique en France, (ii) pauvreté énergétique, pollution et développement au niveau macro-économique, et (iii) micro-économique, et (iv) l'accès à l'énergie propre. Nous comptons mobiliser des méthodologies différentes: économétrie, modèles macroéconomiques de croissance avec environnement ou micro-industriels des organisations. Les participants au projet sont soit des économistes de l’environnement soit des spécialistes du développement. Ils ont tous une expertise en économie théorique et /ou empirique.

Ce projet a pour objectif d’une part d’éclairer les problématiques centrales théoriques et empiriques autour de la question de la pauvreté énergétique et de sa relation avec la pollution et la soutenabilité. D’autre part, ce projet doit permettre de proposer des instruments de politique économique correctement élaborés pour réduire la pauvreté énergétique dans les contextes de pollution en provenance de l’utilisation de l’énergie et de changement climatiques. Pauvreté énergétique et soutenabilité sont au centre des débats actuels de politique économique à différents niveaux, national avec le “débat sur la transition énergétique” et international avec l’intérêt de la UNPD pour la réduction de la pauvreté énergétique de façon soutenable dans les pays en développement. Nous pensons que regrouper les deux thèmes de pauvreté énergétique et de développement soutenable et les méthodologies variées permettra de traiter correctement la problématique de la réduction soutenable de la pauvreté énergétique et de proposer des politiques économiques efficaces.

Les résultats obtenus ont pour vocation d'être utilisés pour la politique énergétiques.
Les méthodologies développées pourraient être utilisées dans d’autres contextes, sur des données différentes. Des analyses coût-bénéfices, notamment en ce qui concerne les smart-grids pourraient être envisagées à la façon dont les ingénieurs les réalisent afin de disposer d’un outil simple à comprendre pour convaincre les décideurs.

En raison de la nature du projet, nous envisageons deux façons principales de promouvoir les résultats:
1) Comme il s’agit de recherche fondamentale, le projet aura une valeur académique grâce à:
(i) La présentation des travaux de recherche da

Nous avançons que la réduction de la pauvreté énergétique devrait être pensée en amont afin d'être compatible avec des objectifs
de soutenabilité. Nous identifions quatre directions, insuffisamment étudiées dans la littérature, et susceptibles de fournir des idées
nouvelles pour l'élaboration de politiques énergétiques. La première direction concerne un pays développé et les trois autres des
pays en développement: (i) pauvreté énergétique en France, (ii) pauvreté énergétique, pollution et développement au niveau
macro-économique, et (iii) micro-économique, et (iv) l'accès à l'énergie propre. Nous comptons mobiliser des méthodologies
différentes: économétrie, modèles macroéconomiques de croissance avec environnement ou micro-industriels des organisations.
Ces différentes approches permettent de tenir compte des nombreux aspects de la vulnérabilité énergétique, de mettre en évidence
les principaux mécanismes impliqués, et de fournir des recommandations de politique énergétique.

Coordinateur du projet

Madame Aude Pommeret (Institut de Recherche en Gestion et Economie)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

CERDI Centre d'Etudes et de Recherche sur le Développement International
IREGE Institut de Recherche en Gestion et Economie
ArtDev Acteurs ressource et territoires dans le développement
CREM CENTRE DE RECHERCHE EN ECONOMIE ET MANAGEMENT

Aide de l'ANR 198 744 euros
Début et durée du projet scientifique : septembre 2014 - 36 Mois

Liens utiles