DS0101 - Comprendre et prévoir les évolutions de l'environnement

Réseau Résilience, Viabilité, Durabilité – RESUS

Réseau résilience, viabilité, durabilité

Le réseau implique des équipes françaises qui mènent des recherches sur les méthodes issues de la théorie de la viabilité et les appliquent à des problèmes de développement durable.

consolider et étendre nos collaborations européennes et internationales

L'objectif du réseau est de consolider et d'étendre des collaborations européennes et internationales pour développer et améliorer des méthodes et des outils issus de la théorie de la viabilité à appliquer à des problèmes de gestion durable.

Les collaborations privilégieront les directions suivantes:
* tester les méthodes et les techniques sur une variété de problèmes de développement durable, tels que la gestion de pêcheries, la gestion de terres agricoles ou la gestion de certains changements environnementaux planétaires,
* améliorer les méthodes et les outils (approcher des noyaux de viabilité, des basins de résilience, utiliser des batteries de simulations...)
* stimuler et renforcer le développement de définitions mathématiques de concepts fondés sur la théorie de la viabilité (tels que résilience, capacité d'adaptation, robustesse) et leur utilisation dans la gestion durable; considérer d'autres propriétés importantes des systèmes dynamiques, telles que les points de basculement.

* développement de nouvelles collaborations de recherche fondée sur la théorie de la viabilité
* soumission d'un projet européen

* développement de méthodes plus performantes et donc plus applicables en pratique
* développement d'études de cas convaincantes dans le cadre de projets européens et internationaux

* articles de revues internationales
* prototypes logiciels

L’objectif de ce réseau est de construire une stratégie, s’appuyant sur des projets européens et internationaux, pour faire reconnaître, conforter et diffuser les avancées méthodologiques récentes des équipes françaises de ce réseau utilisant les outils de la théorie de la viabilité pour définir des politiques de gestion durables.
Les équipes de ce réseau soutiennent en effet que la théorie de la viabilité peut donner un sens mathématique aux concepts de résilience, vulnérabilité, durabilité, capacité d'adaptation qui est à la fois précis et fidèle au sens usuel de ces concepts. Cette traduction mathématique des concepts présente l’avantage d’identifier plus clairement les problèmes et les difficultés qu’ils posent. En particulier, cette approche différencie la modélisation de la dynamique du système considéré, la définition des objectifs à respecter, la recherche de politiques d’actions pour atteindre ces objectifs. L’originalité majeure de la théorie est de poser les objectifs sous forme de contraintes à respecter (plutôt que de quantité à maximiser ou minimiser) ce qui en fait un outil conceptuel naturel pour traiter des problèmes de gestion durable. La résilience s’exprime aussi naturellement dans ce cadre comme la capacité du système à rétablir des conditions qui lui permettent de respecter durablement les contraintes, lorsqu’une perturbation l’en avait écarté.
En plus de cette clarification générale des concepts, cette approche fournit un ensemble d’outils opérationnels, qui sont en constante amélioration, pour aider à déterminer des politiques de gestion viables ou résilientes. Les équipes françaises porteuses de ce réseau ont une expérience significative du développement de ces outils et de leur application à une variété de cas concrets, notamment de gestion de la biodiversité ou plus généralement de services écosystémiques. Dans cette perspective écologico-économique, les cas des pêches et de l'occupation des sols agricoles sont particulièrement illustratifs.
Le consortium aspire à faire encore progresser ces méthodes en les confrontant à d’autres approches, à faire reconnaître plus largement leur potentiel et à construire des réponses ambitieuses à des appels à projets européens et internationaux.

Coordinateur du projet

Monsieur Guillaume DEFFUANT (LISC)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

Irstea LISC
CNRS Gretha
INRA INRA UMR 1048 SADAPT

Aide de l'ANR 52 000 euros
Début et durée du projet scientifique : décembre 2014 - 24 Mois

Liens utiles