Blanc SHS 1 - Blanc - SHS 1 - Sociétés, espaces, organisations et marchés

Dynamique de la parentalité et de l’enfance en milieu rural africain – DyPE

Dynamique de la parentalité et de l’enfance en milieu rural africain

Le projet DyPE vise à approfondir la connaissance des rapports à l’enfant en milieu rural africain, en mettant l’accent sur les logiques sociales et démographiques qui les façonnent et/ou les font évoluer.

Objectifs

Le projet étudie l’environnement familial des enfants, son évolution et son influence sur le devenir et la prise en charge des enfants, en milieu rural ouest-africain. <br />Il s’intéresse, en particulier, à la dynamique issue de l’émergence de nouveaux modèles de socialisation et de leur confrontation avec les modèles existants, ainsi qu’à ses retombées en termes de progrès mais aussi d’inégalités sociales.

Le projet repose sur un choix méthodologique fort : focaliser les analyses sur une population particulière dans le Sud-Est malien rural, objet d’un suivi longitudinal depuis plus de vingt ans, au sein de laquelle les logiques autour de l’enfance et leur évolution pourront être examinées de façon approfondie, avec un recul historique et un outillage conceptuel adapté.

On examinera d'abord les facteurs de l’évolution de l’environnement relationnel des enfants face à la progression de la transition démographique. Dans un deuxième temps, le projet cherchera à comprendre les modes de diffusion des nouveaux comportements à l’égard de l’enfant. Enfin, le projet s’intéressera aux discours publics, aux représentations et aux vécus, en s’interrogeant sur les modalités de construction de la parentalité face à la diversification des regards sur l’enfant.

L’originalité et la diversité des données sur la population étudiée permettent de traiter des questions rarement abordables avec les données classiques. Le projet est conçu pour que ses résultats dépassent l’échelle locale, en situant ses avancées spécifiques dans le cadre plus large des évolutions régionales, et en valorisant ses retombées méthodologiques auprès des concepteurs d'enquêtes nationales et internationales.

Outre ses résultats académiques, le projet fournira des outils pour les acteurs du développement, permettant d’alimenter les cadres de réflexion et d’intervention existants mais aussi de mettre en évidence, le cas échéant, de nouveaux axes d’intervention

Le projet DyPE (Dynamique de la parentalité et de l’enfance en milieu rural africain) vise à approfondir la connaissance des rapports à l’enfant en milieu rural africain, en mettant l’accent sur les logiques sociales et démographiques qui les façonnent et/ou les font évoluer. Il s’intéresse en particulier à la dynamique issue de l’émergence de nouveaux modèles de socialisation et de leur confrontation avec les modèles existants, ainsi qu’à ses retombées en termes de progrès mais aussi d’inégalités sociales. Le projet repose sur un choix méthodologique fort : focaliser les analyses sur une population particulière dans le Sud-Est malien rural, objet d’un suivi longitudinal depuis plus de vingt ans, au sein de laquelle les logiques autour de l’enfance et leur évolution pourront être examinées de façon approfondie, avec un recul historique et un outillage conceptuel adapté. Ce programme s’appuie sur un corpus de données existantes, fournissant des informations riches sur la famille et la dynamique démographique en milieu rural malien, mais n’ayant jamais été exploité dans une problématique sur le statut de l’enfant. Dans un premier temps, on s’interrogera sur les facteurs de l’évolution de l’environnement relationnel des enfants face à la progression de la transition démographique : auprès de qui grandit-on ? Il s’agira de décrire les réseaux relationnels en prenant en considération trois dimensions : 1) le réseau de parenté constitué des personnes vivantes apparentées à ego, 2) le groupe domestique où se partagent les ressources économiques, et 3) le logement, espace résidentiel où se réalise plus particulièrement les interactions quotidiennes. Les analyses mobiliseront les méthodes de la microsimulation et de la statistique descriptive en utilisant les données de recensements et d’enquêtes. Dans un deuxième temps, le projet cherchera à comprendre les modes de diffusion des nouveaux comportements à l’égard de l’enfant. Sont-ils conditionnés par l’encadrement familial ? Vont-ils dans le sens d’une différenciation des traitements, voire de nouvelles inégalités ? L’évolution des comportements à l’égard de l’enfant sera analysée à partir de données longitudinales (enquête biographique et enquête renouvelée) appariées à des indicateurs transversaux, en portant l’attention à quatre types de pratiques : les comportements sanitaires, la scolarisation, l’enregistrement des naissances à l’état civil et la mobilité des enfants. Enfin, le projet s’intéressera aux discours publics, aux représentations et aux vécus, en s’interrogeant sur les modalités de construction de la parentalité face à la diversification des regards sur l’enfant. Alors que les deux axes précédents proposent une analyse factuelle des évolutions, ce dernier axe aborde la question de l’enfance et de la parentalité en privilégiant les cadres normatifs et l’approche subjective des situations vécues. Des méthodes d’analyses qualitatives seront mobilisées.
L’originalité et la diversité des données sur la population étudiée permettent de traiter des questions rarement abordables avec les données classiques. Le projet comprend des interfaces avec les opérations statistiques existantes, notamment par la confrontation méthodologique des indicateurs standardisés autour du ménage produits par les opérations statistiques classiques. Le projet est conçu pour que ses résultats dépassent l’échelle locale, en situant ses avancées spécifiques dans le cadre plus large des évolutions régionales, et en valorisant ses retombées méthodologiques auprès des concepteurs d'enquêtes nationales et internationales. Outre ses résultats académiques, le projet fournira des outils pour les acteurs du développement, permettant d’alimenter les cadres de réflexion et d’intervention existants mais aussi de mettre en évidence, le cas échéant, de nouveaux axes d’intervention en faveur des enfants.

Coordinateur du projet

Madame Véronique HERTRICH (Institut National d'Etudes Démographiques) – hertrich@ined.fr

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

INED Institut National d'Etudes Démographiques

Aide de l'ANR 293 256 euros
Début et durée du projet scientifique : novembre 2012 - 36 Mois

Liens utiles

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter