TTD - Transports Terrestres Durables

SAFE MOVE for older drivers – SAFE MOVE

Pour une mobilité sure et durable des conducteurs âgés

Aider les conducteurs les plus âgés à garder leur mobilité sans augmenter le risque d'accident est un défi majeur à relever. Il s’agit là de maintenir la conduite aussi longtemps qu'il est raisonnable compte tenu de l’état cognitif et, dans le même temps, d’aider les personnes âgées à prendre conscience de la réduction de certaines de leurs performances cognitives, et à mettre en place une régulation adaptée de la conduite.

Quelles relations entre les auto-estimations de la cognition et de la capacité de conduite ?

SAFE MOVE avait comme objectifs d’étudier les liens entre l’auto-estimation des capacités cognitives et l’auto-estimation des capacités de conduite des personnes âgées, l’impact des programmes de stimulations cognitives accompagnées ou non de séances de conduite sur simulateur et enfin l’apport des technologies embarquées de type ADAS permettant le monitoring de l’activité du conducteur.

Différentes approches méthodologiques ont été menées à l’occasion de ce projet : - une cohorte de 1204 conducteurs âgés de plus de 70 ans, avec un recueil initial très complet grâce à des entretiens en face à face avec un psychologue et un suivi à deux ans par voie postale. - une expérimentation sur route avec 145 conducteurs visant à déterminer trois profils de conducteurs : ceux qui surestiment, sous-estiment ou estiment correctement leurs capacités de conduite à partir d’une double évaluation objective de leur performance de conduite (moniteur auto-école et observateur dans le véhicule) - l’évaluation de l’impact d’un programme d’entrainement cognitif pur comparé à un entrainement cognitif associé à des exercices sur simulateur auprès de 100 conducteurs de 70 ans et plus surestimant ou sous-estimant leurs capacités cognitives. - le développement de fonctions de monitoring basé sur les données collectées à bord d’un véhicule instrumenté immergé dans le trafic, auprès d’un panel de 76 conducteurs âgés surestimant et sous-estimant leurs capacités cognitives. - le développement de deux démonstrateurs, l’un sur simulateur de conduite et l’autre sur véhicule

Les résultats obtenus ont confirmé que l’auto-estimation cognitive était déterminée par des variables de personnalité, de genre, de mode de vie et qu’elle était bien associée à l’auto estimation de la performance de conduite. Par l’entrainement, il est possible de modifier cette auto-estimation. Un entrainement cognitif générique a permis une meilleure calibration des capacités cognitives, en particulier pour les conducteurs sous-estimateurs La spécification, la conception et le développement de démonstrateurs de fonctions d’assistances sur simulateur et sur véhicule réel réalisés dans ce projet ont démontré l’intérêt des conducteurs âgés pour ces technologies. Des situations critiques pour lesquelles une aide serait utile ont été identifiées. Un deuxième résultat marquant est d’avoir réalisé l’intégration de technologies CONTINENTAL dans le véhicule instrumenté de l’IFSTTAR LESCOT, grâce également à la totale collaboration de PSA, ainsi que l’architecture logicielle permettant la synchronisation des données.

Principales retombées attendues : - Maintenir la mobilité des conducteurs âgés dans de bonnes conditions de sécurité - Maintenir la compétence de conduite des conducteurs âgés par l’usage d’un programme de training sur simulateur de conduite - Créer les bases d’un développement de nouveaux systèmes d’assistance à la conduite, d’avantage adaptés aux besoins des utilisateurs et par conséquent plus facilement acceptable.

Au delà des livrables contractuels avec l’ANR, le projet SAFE MOVE a produit 22 communications multi partenaires au niveau international et 8 articles sont en cours de finalisation avant soumission à des revues internationales de rang A. Par ailleurs, 3 séminaires internationaux ont été organisés par le projet. Plusieurs de ces publications et évènements ont associé les équipes suédoises qui travaillaient sur le projet « jumeau » en Suède.-

Si les aides à la conduite peuvent permettre aux conducteurs âgés de prolonger leur vie de conducteur actif, cela implique qu’elles soient adaptées à leurs besoins et que leur utilité soit bien perçue. Les assistances adaptatives représentent une solution permettant d’obtenir l’adhésion des conducteurs âgés. Le but de SAFE MOVE est d’aider les conducteurs âgés à maintenir leur mobilité par l’utilisation d’aides à la conduite adaptatives, et de leur proposer des supports d’apprentissage utilisant les simulateurs de conduite leur permettant d’adapter leurs habitudes de conduite aux changements physiologiques et cognitifs liés à l’âge. Au cours du vieillissement, un certain nombre de changements physiques ou cognitifs peuvent affecter la capacité à conduire. Les problèmes moteurs ou visuels entraînent fréquemment la mise en place de compensations ou de régulations de l’activité de conduite, allant jusqu’à l’arrêt de cette activité, et ils n’ont que rarement été trouvés associés à un risque d’accident de la route. Les problèmes cognitifs peuvent aussi entraîner une régulation de l’activité de conduite: évitement des situations difficiles, réduction des distances parcourues, réduction de la fréquence et de la vitesse de conduite automobile, arrêt. Cependant, les problèmes cognitifs ont sont aussi un facteur majeur du risque d’accident.
La régulation de l’activité de conduite en fonction de son état moteur, visuel et cognitif actuel est donc cruciale pour continuer à conduire de façon sure, et donc pour maintenir sa mobilité et son autonomie tout en réduisant le risque d’accident. SAFE MOVE repose sur l’hypothèse que la conscience de ses déficits est la variable intermédiaire entre le déclin cognitif et la régulation de l’activité de conduite. Certains conducteurs ne sont pas capables de juger de leurs déficits ou dénient le fait que leurs capacités sont réduites par rapport à un âge plus jeune. Ils conduisent donc d’une façon qui peut dépasser leurs capacités réelles et sont à risque d’accident. A l’inverse, certains conducteurs arrêtent de conduire prématurément, parce qu’ils sous estiment leurs capacités cognitive et de conduite. En conséquence, si ils ne sont pas à risque d’accident, ils sont à risque d’exclusion sociale, de dépression, de perte d’autonomie, et de vieillissement pathologique. Dans le projet SAFE MOVE, la tâche 1 a pour but d’identifier quels sont les facteurs associés à la sous ou la sur-estimation des ses propres capacités cognitives et de conduite. Pour les conducteurs qui sur-estiment leurs capacités, ou qui les sous-estiment, la possibilité de restauration ou de renforcement de stratégies d’adaptation efficaces par l’utilisation d’un programme d’entrainement sur simulateur sera étudiée dans la tâche 2. De même, dans la tâche 3, un concept de système d’assistance adaptatif sera développé dans le but de prolonger la conduite active des conducteurs âgés. Ce concept prendra en compte les besoins spécifiques des personnes âgées, notamment sur la sous ou sur-estimation des leurs capacités cognitives et de conduite, afin de les aider dans des situations préalablement identifiées comme complexes ou critiques pour eux. SAFE MOVE implique des chercheurs et des industriels; avec l’originalité d’avoir été élaboré en collaboration avec des équipes suédoises. Le projet suédois partage les mêmes objectifs et le même plan de travail, mais les approches méthodologiques diffèrent ou sont complémentaires pour certaines tâches. Il faut signaler que le projet suédois a obtenu son financement en 2010, cependant celui-ci est gelé en attendant que la partie Française de SAFE MOVE soit financée. En effet, SAFE MOVE a été présenté à l’appel à projet ARN VTT de 2010 et même s’il n’a pas été retenu, le comité de l’ANR avait encouragé l’équipe du projet à le resoumettre en 2011. La version présentée à l’appel TTD intègre les évolutions souhaitées par le comité ANR 2010.

Coordinateur du projet

Monsieur Claude MARIN-LAMELLET (Divers public)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

ERI27 INSTITUT NATIONAL DE LA SANTE ET DE LA RECHERCHE MEDICALE - DELEGATION REGIONALE NORD OUEST
OKTAL OKTAL
IFSTTAR-LEPSIS INSTITUT Français DES SCIENCES ET TECHNOLOGIES DES TRANSPORTS, DE L AMENAGEMENT ET DES RESEAUX ( IFSTTAR)
CNRS SANPSY Bordeaux UNIVERSITE BORDEAUX II (VICTOR SEGALEN)
CONTI CONTINENTAL AUTOMOTIVE FRANCE

Aide de l'ANR 1 387 562 euros
Début et durée du projet scientifique : novembre 2011 - 42 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter