CEP&S - Changements Environnementaux Planétaires et Sociétés

Gestion de ressources marines sous des attendus changeants : amener la perspective historique dans la conservation de mammifères marins – MORSE

Apporter une perspective historique pour la conservation des mammifères marins

L’impact humain sur les écosystèmes marins a commencé il y a des milliers d’années, et pourtant l’amplitude de cet impact est largement sous-estimé car ces changements ont eu lieu très graduellement. Cette amnésie collective affecte notre perception des écosystèmes naturels et réduit notre perception des options pour le futur.

Comprendre le passé pour mieux gérer et conserver les mammifères marins.

Projet MORSE étudie comment la perspective historique influence la perception des impacts humains passés, les projections de changements futurs, les objectifs, les cibles, et les options considérés, et donc les recommandations pour la conservation el la gestion des écosystèmes marins. Ceci sera réalisé au travers du prisme des mammifères marins, étant donné la force et la durée de leur interaction avec l’Homme. Même si la plupart des baleines, phoques, et autres mammifères marins sont actuellement protégés, beaucoup d’entre eux ont des populations très réduites par rapport à l’état naturel. Ceci est le résultat de la chasse de ces espèces par l’Homme depuis des milliers d’années, jusqu’à la quasi disparition de certaines à cause de leur exploitation commerciale.

Le projet MORSE commencera par compiler les donnés historiques de distribution et d’abondance des espèces, issues de la littérature en écologie, histoire et archéologie. Ces donnés seront ensuite utilisées pour comprendre la distribution et l’abondance antérieures à l’exploitation humaine. En comparant le passé et le présent nous évaluerons l’impact de l’Homme sur les communautés des mammifères marins à une échelle globale. Ces résultats serviront de base à une réflexion multidisciplinaire sur les objectifs, les cibles et les options pour la conservation et la gestion des mammifères marins dans un monde dominé par l’Homme.

Les résultats préliminaires de ce projet suggèrent que pour au moins 30 espèces, l’exploitation par l’Homme a eu pour effet la contraction de leur distribution globale, résultant en l’appauvrissement des communautés de mammifères marins, surtout dans l’Atlantique Nord et le Pacifique Nord.

Ce projet devra contribuer à de meilleures stratégies de conservation et gestion des mammifères marins à l’échelle globale.

Une présentation orale sera donnée en novembre 2012 lors de la Conférence « Oceans Past », en Australie. Celle-ci montrera les résultats préliminaires de la revue des données historiques sur la distribution et l’abondance des mammifères marins.

Nous habitons une planète dominée par les hommes et les océans ne sont pas l'exception. En combinant une population et consommation croissantes, et des technologies de plus en plus sophistiquées, nos activités affectent maintenant tous les écosystèmes marins, en allant des océans profonds aux récifs de corail, en passant par des îles isolées et au large. Même si ces changements s’accélèrent aujourd’hui, un impact humain significatif était déjà en place il y a plusieurs millénaires. Cependant ces changements ont intervenu graduellement et ont laissé peu de preuves enregistrées évidentes. Ce n’est donc que récemment que l'effet cumulatif de l'impact humain sur les systèmes marins a commencé à être révélé, notamment à travers des rapports historiques anecdotiques qui ont montré des changements d'abondance spectaculaires dans les océans du passé. Ce genre de cas d'amnésie collective dû à l’ajustement progressif des écosystèmes qui se retrouvent de plus en plus appauvris a été nommé ‹ données de base changeant › (shifting baseline). Ce phénomène affecte non seulement notre perception scientifique et populaire de ce qu'étaient les écosystèmes naturels en termes de composition d'espèces et abondance, mais il réduit aussi notre perception des options disponibles pour l'avenir.

Dans ce projet nous examinons l'étendue à laquelle l'introduction d'une perspective historique affecte notre perception de l'impact humain passé, les projections de changements futurs, les objectifs, les cibles et les options considérées, et finalement les recommandations pour la conservation et la gestion de ressources naturelles marines. Nous faisons ceci à travers l’étude de mammifères marins, un groupe intéressant étant donné leur longue et forte relation avec les humains, depuis des représentations rupestres millénaires, jusqu’à la presque extirpation de certaines espèces à travers l'exploitation commerciale, en passant par un attachement émotif ressenti par beaucoup, même par certains qui n'ont jamais été en contact direct avec ces espèces. De plus, certaines de ces espèces ont des rôles importants dans les écosystèmes, et, malgré leur charisme, beaucoup restent très mal connues.

Dans ce projet, nous réunirons une équipe de scientifiques interdisciplinaire et multi-institutionnelle, avec des experts dans des champs complémentaires – y compris la conservation de diversité biologique globale, la macroécologie, la modélisation d'écosystèmes marins, l'écologie et la conservation de mammifères marins, et la philosophie de la conservation de la diversité biologique – dans le but de :

1) Réunir des informations sur la distribution historique et actuelle de mammifères marins, comme une base pour les stratégies de conservation et direction à l'échelle globale.

2) Développer des modèles robustes pour prédire la distribution globale d'espèces de mammifères marins, en testant à la fois comment les données historiques peuvent améliorer les prédictions de répartition et comment elles peuvent améliorer notre compréhension des données de base.

3) Quantifier et faire la carte de l'impact du changement global historique sur les mammifères marins, et examiner comment ils vont en toute probabilité répondre à l'avenir sous différents scénarios de changement global.

4) Développer une réflexion cohérente et pluridisciplinaire des objectifs, cibles et options pour la conservation et la gestion de mammifères marins dans une planète dominée par les humains, et, dans ce contexte, évaluer l'efficacité des efforts de conservation actuels et développer une stratégie de conservation future.

5) Enfin, produire une série de recommandations de politique pour la conservation de mammifères marins à l'échelle globale, et disséminer ceux-ci et les résultats plus larges de ce projet à une audience large et diverse qui comprend les scientifiques, les parties concernées par l’exploitation et la conservation, et le public en général.

Coordinateur du projet

Madame Ana Rodrigues (CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE - DELEGATION REGIONALE LANGUEDOC-ROUSSILLON) – ana.rodrigues@cefe.cnrs.fr

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

UMR212 EME INSTITUT DE RECHERCHE POUR LE DEVELOPPEMENT - IRD
ECOSYM UMR5119 CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE - DELEGATION REGIONALE LANGUEDOC-ROUSSILLON
CEFE UMR5175 CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE - DELEGATION REGIONALE LANGUEDOC-ROUSSILLON

Aide de l'ANR 394 014 euros
Début et durée du projet scientifique : octobre 2011 - 36 Mois

Liens utiles

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter