Blanc SVSE 7 - Blanc - SVSE 7 - Biodiversité, évolution, écologie et agronomie

Diversité de la croissance humaine. La croissance chez les Pygmées africains – GrowinAP

Diversité de la croissance humaine.

Il est supposé que toutes les populations d’homme moderne partagent le même type de croissance. Or, certaines variations de la croissance ont été observées dans les populations de chasseurs-cueilleurs. Les pygmées africains représentent l'un des groupes les plus intéressants et les moins acculturés parmi les chasseurs-cueilleurs. La connaissance de la croissance chez les Pygmées est cruciale pour comprendre les variations physiologiques chez l'homme moderne.

La croissance chez les Pygmées africains

La connaissance de la variation de la croissance chez l'homme moderne et ses mécanismes d'adaptation permettra d'acquérir une meilleure compréhension de l'évolution des hominidés. <br />Notre principal objectif est de caractériser la croissance de pygmées Baka. Nous procédons à la collecte de données et aux analyses multidisciplinaires afin de quantifier la croissance (somatique et dentaires) ainsi que de comprendre les bases génétiques et endocrinologiques.

Les données collectées sont des deux types ; les données anthropométriques et dentaires sont obtenus à partir de l’étude des individus sur place (Afrique équatoriale) tandis que les données génétiques et de l’endocrinologie sont analysés en laboratoire à partir des prélèvements effectués sur le terrain. Les résultats obtenus chez les pygmées sont comparés avec celles d’autres populations.

Les résultats partiels, nous permettent déjà de préciser les hypothèses envisageables sur la croissance des pygmées pour expliquer leur phénotype particulier. En plus, nous avons observé que ces résultats permettent déjà d’identifier les individus dont la croissance s’écarte de la normale. Nos premiers résultats concernant la génétique montrent que deux des gènes candidats (GHR et IGF1) peuvent être impliqués dans la détermination génétique de la faible stature des pygmées.

La collecte des données sur le terrain se déroule normalement. La découverte des nouvelles localités avec des registres de naissance permettent l'élargissement de ces études à d'autres populations. La mise au point des analyses hormonaux est bien fini et ceux-ci pourront commencer dans un future immédiat. La caractérisation de la croissance somatique et l'identification des bases génétiques et hormonaux sous-jacentes permettrons une compréhension très large de la croissance des pygmées.

Becker et al. 2012. The role of GHR and IGF1 genes in the genetic determination of African pygmies’ short stature. European J. Hum. Gen. doi:10.1038/ejhg.2012.223.
Romero, Ramirez Rozzi et al. 2013. Modularity and shape variation of upper P4-M1 teet

On assume que la croissance est la même pour toutes les populations d'hommes. Cependant, une certaine variation a été observée chez les populations des chasseurs-cueilleurs. Mais les données provenant de ce type de populations sont en général incomplètes et ambiguës. Les pygmées africains représentent des populations les plus intéressantes et les moins acculturées parmi les groups de chasseurs-cueilleurs. Plusieurs projets de recherche se sont penchés sur la problématique de la croissance des Pygmées afin d’expliquer la taille réduite. Cependant, les résultats sont contradictoires et du moment que les bases moléculaires de cette caractéristique n’ont pas été trouvées, toutes les explications restent plus qu’hypothétiques. Donc, la croissance chez les Pygmées reste à être connue. Le principal objectif de notre projet GrowinAP est de caractériser la croissance des Pygmées Baka. La seule possibilité d’avancer dans la compréhension de la croissance est d’aborder l’étude à partir d’une large perspective dans laquelle les données de la anthropologie physique soient accompagnées et expliqués par les processus responsables au niveau moléculaire. Notre projet est multidisciplinaire, les données et les analyses de la croissance somatique et dentaire seront obtenues avec celles de la génétique et de l’endocrinologie afin de caractériser la croissance et comprendre ses bases moléculaires. Différemment aux études précédentes, nous disposons de la date de naissance des Pygmées Baka. En effet, des soeurs européennes se sont établies au Bosquet (Cameroun) et mènent depuis 1988 le registre de naissances des Pygmées Baka. Ces registres se trouvent à notre disposition et comprennent à peu près 2000 individus Baka depuis la naissance jusqu’à l’âge de 20 ans. Des analyses somatiques, dentaires, endocrinologiques et génétiques seront conduits sur ces individus à âge connu. Donc, notre projet GrowinAP est le premier travail sur la croissance à être effectué sur des individus à âge connu. Les objectifs de notre projet GrowinAP sont 1. Caractériser la croissance chez les Pygmées Baka, 2. Décrire la croissance chez les Nzimé, groupe non-pygmé vivant dans le même environnement et en rapport économique étroit avec les Baka, 3. Détecter les préférences naturelles/culturelles des choix de partenaires qui agissent sur le maintien de la taille, 4. Déterminer des particularités de la croissance des Baka par rapport à celle des Nzimé 5. Proposer un model de croissance afin de pouvoir expliquer la taille réduite des Pygmées Baka. Les données transversales seront complémentées avec des données longitudinales obtenues en suivant les individus pendant huit années (quatreannées déjà effectuées et quatre années ANR). Des données de l’endocrinologie permettront de mettre en évidence les mécanismes moléculaires de la croissance pour chaque classe d’âge de chaque group et de déterminer les modifications spécifiques pour chaque période de la croissance. L’implémentation de ce projet permettra de 1 identifier les bases génétiques de la croissance des Pygmées, 2 établir la variation plasmatique endocrinologique selon l’âge, 3 suivre les changements somatiques accompagnés par les modifications endocrinologiques pendant la croissance, 4 caractériser la croissance dentaire en rapport au développement somatique, 5 proposer les caractéristiques de la stratégie de vie des Pygmées. Nos données permettront d’obtenir la courbe de croissance et d’établir les modalités de la croissance chez les Pygmées pour la première fois. Nos résultats ouvriront la voie pour approcher les processus adaptatifs des Pygmées Africains. La caractérisation de la croissance chez les Pygmées Baka apportera un indice de la variation de la croissance et rendra possible d’établir les limites de la variation physiologique chez l’homme moderne. Elle rendra possible une meilleure compréhension des données paléoanthropologiques et élargira notre compréhension de l’évolution des hominidés

Coordinateur du projet

Monsieur Fernando RAMIREZ ROZZI (CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE - DELEGATION REGIONALE ILE-DE-FRANCE SECTEUR PARIS A) – fernando.ramirez-rozzi@evolhum.cnrs.fr

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

CNRS-UPR2147 CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE - DELEGATION REGIONALE ILE-DE-FRANCE SECTEUR PARIS A
MNHN MUSEUM NATIONAL D'HISTOIRE NATURELLE
INSERM INSTITUT NATIONAL DE LA SANTE ET DE LA RECHERCHE MEDICALE - DELEGATION PARIS VI
INSERM INSTITUT NATIONAL DE LA SANTE ET DE LA RECHERCHE MEDICALE - DELEGATION PARIS VI

Aide de l'ANR 539 980 euros
Début et durée du projet scientifique : septembre 2011 - 48 Mois

Liens utiles