Blanc SHS 3 - Blanc - SHS 3 - Cultures, arts, civilisations

Du manuscrit à l’image : pour une génétique culturelle – ARCHIZ

Pour une mise en ligne des archives Zola

Le projet ARCHIZ souhaite donner une vision synthétique des archives scientifiques liées à l’œuvre d’Émile Zola (textes, images, manuscrits…). Il possède comme objectif pratique la réalisation d’un site internet qui réunisse en un seul lieu l’ensemble de ces archives pour les rendre accessibles au grand public, aux enseignants ainsi qu’à la communauté des chercheurs. Il a pour ambition de créer un outil de documentation en même temps qu’un site de référence pour la recherche.

Pour une génétique historique et culturelle

1) La recherche théorique que nous conduisons s’élabore dans le cadre de la génétique des textes et des manuscrits. Du point de vue méthodologique nous défendons l’hypothèse d’une génétique culturelle capable d’intégrer les dimensions de l’histoire et de la sociologie à l’analyse des processus textuels. <br />2) Le site internet que nous construisons combine, autour de l’œuvre de Zola, trois grandes sortes de ressources documentaires : des textes, des images, et des manuscrits. Il se donne comme objectif de les classer d’une manière cohérente afin de proposer un état du savoir aussi riche que possible et d'offrir ainsi un véritable outil pour la recherche. <br />3) Le partenariat que nous avons conclu avec la BnF est essentiel au développement de notre projet. Il nous permet non seulement de donner accès, sur notre site, aux manuscrits du romancier (les dossiers préparatoires des Rougon-Macquart), mais aussi d’enrichir l’iconothèque que nous cherchons à constituer. <br />

1) Méthode critique. Notre choix est celui de la critique génétique, pratiquée dans une perspective élargie, qui tient compte des données historiques et culturelles.
2) Construction du site internet. Les difficultés que nous rencontrons sont liées aux problèmes complexes qu’entraîne la mise en place de bases de données structurées. Notre site est construit en langage PHP. Comme gestionnaire de contenus, nous avons d’abord envisagé un environnement sous Joomla ; puis nous avons finalement fait le choix d’un environnement sous Drupal.
3) Aspects didactiques. Notre méthode est celle de la « recherche action » qui nous conduit à expérimenter auprès des utilisateurs potentiels (enseignants des lycées et collèges) la validité de nos hypothèses de travail.

Les quatre années au cours desquelles doit se dérouler notre programme de recherche sont occupées par plusieurs manifestations scientifiques qui nous donnent l’occasion de présenter nos travaux et d’en discuter la progression.
1) En mars 2013, une journée d’étude, intitulée « Du manuscrit à l’archive numérique : éditer l’oeuvre d’Emile Zola », nous a permis de présenter un premier bilan de nos travaux.
2) En octobre 2013, une deuxième journée d’étude, intitulée « Zola – Tolstoï », nous permettra d’élargir notre vision des archives zoliennes grâce à une réflexion comparative portant sur un corpus étranger.
3) En septembre 2014, un colloque intitulé « Correspondance et journaux intimes », organisé en collaboration avec le Centre des correspondances de l’université de Brest, nous donnera l’occasion de réfléchir à la place et au rôle de l’épistolaire au sein des archives zoliennes.
4) Enfin, en juin 2015, se tiendra le colloque de clôture de notre programme. Nous lui avons donné comme titre : « Modèles naturalistes : écritures et genèses ». En partant du modèle qu’offre l’œuvre de Zola, ce colloque s’intéressera aux notions de «série« et de «cycle« pour examiner leur rôle génétique dans la compréhension des mécanismes de l'écriture romanesque.
5) Parallèlement à ces différentes manifestations un séminaire annuel favorise les rencontres et les échanges.

L’originalité de notre entreprise réside dans l’importance que nous accordons à sa dimension didactique. A travers le site que nous construisons nous avons la volonté de donner un large accès aux ressources que nous rassemblons. Nous visons en particulier le public des professeurs de lycée et de collège. Notre but est de faciliter la connaissance de l’œuvre de Zola et de fournir des éléments de réflexion sur des questions aussi larges que possible : de la connaissance historique de l’œuvre et de son contexte à l’étude des mécanismes de l’écriture, à travers l’utilisation du support qu’offrent les dossiers préparatoires des «Rougon-Macquart«.

1) Les journées d’étude et les colloques donneront lieu à publication. Nous projetons de rassembler les actes de la journée « Zola – Tolstoï » dans un volume qui sera soumis aux Presses Sorbonne nouvelle. Une partie des interventions qui se feront dans le cadre de notre colloque de clôture sera rassemblée dans le n°42 de «Genesis«, programmé pour début 2016 ; les autres interventions feront l’objet d’une publication dans «Les Cahiers naturalistes« en septembre 2016.
2) Un travail d’édition accompagne notre entreprise. Il s’agit de l’annotation des lettres inédites de Zola à sa femme, Alexandrine. Le travail que nous conduisons aboutira à la publication d’un volume d’environ 1000 pages, édité chez Gallimard. La publication de ce dernier grand inédit de l’œuvre d'Emile Zola va contribuer à renouveler d’une façon importante la connaissance que l’on possède de l’écrivain : il livrera des informations précieuses sur l’histoire de l’affaire Dreyfus, et notamment sur la genèse de « J’accuse » ; et il proposera en même temps un portrait insolite de l’homme, saisi dans le cadre de sa vie personnelle. Au moment de la sortie en librairie du volume (1er semestre 2014) une exposition est prévue, organisée en collaboration avec le Musée des lettres et des manuscrits.

Ce projet repose sur l’association de trois partenaires : l’université de la Sorbonne nouvelle-Paris 3, l’Institut des Textes et Manuscrits modernes (CNRS), et le Département des Manuscrits de la Bibliothèque nationale de France. Il a pour objectif de présenter une réinterprétation des archives qui peuvent aujourd’hui être rassemblées autour de l’œuvre d’Emile Zola. Il se propose d’entreprendre une lecture génétique de ces archives qui permette d’apporter une réponse aux problèmes posés par leur classement, en offrant une nouvelle vision de l’auteur des Rougon-Macquart et de l’auteur de « J’accuse ». Trois catégories d’archives seront prises en compte : des archives imprimées (l’œuvre de l’écrivain et les textes critiques qui la commentent) ; des archives manuscrites (les manuscrits et les dossiers préparatoires des romans, conservés à la BnF) ; et des archives iconographiques (l’iconographie liée à l’œuvre romanesque et à l’affaire Dreyfus).
Conduite en collaboration avec la BnF, cette recherche collective regroupera des chercheurs de « l’équipe Zola » qui travaillent à l’ITEM et à l’université de Paris 3. Au cours des quatre années prévues, sa progression scientifique sera soutenue par l’organisation d’un séminaire et de trois journées d’étude. Un colloque final permettra de dresser un bilan. Tous ces travaux feront l’objet d’une publication.
Sur le plan scientifique ce projet souhaite appliquer à l’ensemble des archives zoliennes les hypothèses de la critique génétique : à partir des archives manuscrites, il proposera de mettre en œuvre une « génétique du cycle » qui soit capable d’analyser la dynamique interne des dossiers préparatoires des Rougon-Macquart ; et, d’une manière parallèle, en interrogeant la diversité des archives imprimées et des archives iconographiques, il proposera une « génétique de la réception » qui s’efforcera de relier entre elles les problématiques de la genèse et de la réception.
Ce qui sera privilégié, c’est une approche de l’œuvre de Zola qui ne soit pas purement philologique, mais puisse déboucher sur une « génétique culturelle » explorant, dans le contenu des dossiers préparatoires, les traces des présupposés du discours collectif, les liens de filiation et de dépendance entre ce discours et le soliloque initial de l’écrivain. De la même façon, il s’agira, en se tournant du côté de la réception, de percevoir dans leur évolution historique la diversité des jugements de la critique littéraire pour comprendre comment celle-ci a perçu les mécanismes de l’écriture zolienne, amenant le romancier à repenser les cadres de son esthétique.
Ces hypothèses scientifiques seront validées de trois façons : par un développement et une mise en forme des corpus d’archives appréhendés ; par des éditions commentées qui permettront de mieux appréhender les textes dont la description théorique sera proposée ; et enfin, dans une dernière étape du travail, par la construction d’un site internet qui regroupera sous une forme numérique l’ensemble des archives qui auront été classées et des éditions qui auront été menées à leur terme. Un volet pédagogique complètera l’entreprise afin d’ouvrir ces données scientifiques au public le plus large possible.

Coordinateur du projet

Monsieur Alain PAGÈS (UNIVERSITE DE PARIS III) – pagesal2@orange.fr

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

BnF BIBLIOTHEQUE NATIONALE DE FRANCE
ITEM CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE - DELEGATION REGIONALE ILE-DE-FRANCE SECTEUR PARIS B
Paris 3/ CRP 19 UNIVERSITE DE PARIS III

Aide de l'ANR 220 000 euros
Début et durée du projet scientifique : juillet 2011 - 48 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter