JCJC SIMI 3 - JCJC : Sciences de l'information, de la matière et de l'ingénierie : Matériels et logiciels pour les systèmes, les calculateurs, les communications

Protocoles de transport et de routage pour réseaux sans-fil et mobiles ad hoc – TRouP WilMA

TRouP WilMA

Transport and Routing Protocols for Wireless and Mobile Ad Hoc Networks <br />

Nouveaux algorithmes de transport et routage dans les réseaux sans-fil avec et sans infrastructure

1- WiFi: améliorer les performances du protocole de transport TCP <br />2- MANET: d'abord concevoir un homologue du protocole TCP, mais adapté à la transmission basé sur un routage opportuniste dans les MANET, routage incluant du codage des paquets ; <br />3- et concevoir de nouveaux algorithmes de routage dans les réseaux sociaux mobiles, sous contrainte de consommation d'énergie, pour exploiter toutes les caractéristiques des réseaux mobiles actuels pour améliorer la qualité de communication.

1: améliorer le protocole de transport TCP, grâce à une approche innovante des retransmissions au niveau de la couche 2, basée sur des schémas de codage inter-sessions.

2: technique de codage et approximations de champ moyen pour modélisation des performances et optimisation des paramètres du système de retransmission


3: modèles fluides de la dissemination dans le réseau, et contrôle optimal pour identification des meilleurs paramètres de routage

Tâche 1:
Remise en cause des résultats de la littérature pour les normes WiFi actuelles. Simulation et modélisation des délais de flux IP en compétition pour l’accès au médium sans-fil, sous différentes politiques d’ordonnancement et schémas de codage.

Tâche 2: Conception d'un système de retransmission basé network coding pour les DT-MANET

Tâche 3: Modélisation et design de politiques de routage dans les réseaux sociaux mobiles

Tache 1:
Le travail actuel se focalise donc sur l’alliance des techniques de codage
inter-session pour les canaux sans-fil, et des politiques d’ordonnancement selon la taille.
Tâche 2: Inclusion d'un mécanisme de contrôle de flux basé backpressure pour une version de TCP pour DTN
Tâche 3: extension des résultats à des modèles plus réalistes de réseaux.

- Master thesis, Madhusanka Liyanage, Université de Nice Sophia Antipolis, septembre 2011
- A. Ali, E. Altman, T. Chahed, M. Panda and L. Sassatelli. A New Reliable Transport Scheme in Delay Tolerant Networks Based on Acknowledgments and Random Line

Les systèmes sans-fil de future génération devront permettre, malgré de fortes contraintes en termes de bande-passante, la communication entre des utilisateurs mobiles et autonomes, dans des endroits où toute infrastructure peut être absente. Citons deux exemples de cette sorte de réseaux : Personal Area Network, communication sur champ de bataille, ou encore réseaux ad hoc de véhicules (VANETs). Ce type de réseau répond à une certaine classe de demande, tel que le partage de fichier de façon ad hoc, c’est-à-dire sans infrastructure, abonnement ou contrôle.
En raison de la mobilité des nœuds, la topologie du réseau peut varier rapidement et de façon aléatoire au cours du temps. La découverte de la topologie et le routage doivent donc être pris en charge par les nœuds mobiles eux-mêmes, générant ainsi la nécessité de disposer d’algorithmes décentralisés efficaces. En effet, les canaux sans-fil et la mobilité des nœuds réduisent de façon significative la durée pendant laquelle un « bon » lien existe, et bouleverse constamment le graphe de connectivité du réseau. C’est pourquoi les liens sans-fil s’établissent de façon intermittente, selon le mouvement des nœuds qui pénètrent et quittent la portée radio d’autre nœuds (ou d’un access point) faisant ainsi fluctuer la qualité du signal. Ceci implique la rupture fréquente des liens radio, expliquant que des chemins complets de bout-en-bout puissent ne pas exister. Enfin, les réseaux de communications spatiales et sous-marins doivent également souvent gérer de long délais de propagations et/ou une connectivité intermittente. Ces types émergents de réseaux sont appelés réseaux tolérant le délai (DTN).
L’architecture et protocoles Internet actuels ont très mauvaises performances dans des environnements caractérisés par une mobilité importante et des partitionnements fréquents. Ces problèmes sont aggravés par l’hétérogénéité des appareils mobiles (PDA, laptop,…), par les différences dans les comportements des utilisateurs (statiques ou très mobiles), par les contraintes de consommation d’énergie induisant la mise hors-tension de l’appareil, ainsi que par différents niveaux de coopération (utilisateurs collaboratifs ou égoïstes). Les réseaux avec de telles contraintes sont nommés DT-MANETs, aussi connus sous le nom de opportunistic networks. Ces environnements nécessitent la conception de protocoles et politiques de routage efficaces.
Les défis posés par les MANETs sont la scalabilité, la mobilité, les limitations de bande-passante et d’énergie. Au centre se situent le problème de la détermination des règles (protocoles) régissant la communication entre deux nœuds mobiles. Il est capital, pour les résoudre, de prendre en compte la mobilité des nœuds et l’absence de topologie fixe.
Dans ce projet, nous avons pour but de contribuer à la conception de réseaux sans-fil et réseaux tolérant le délai, plus particulièrement sur les problèmes de routage et transport, ainsi qu’à la détermination de la limite fondamentale qu’est la capacité des MANETs. Les quatre tâches seront (1) TCP pour réseaux sans-fil avec infrastructure, (2) protocoles de transport et (3) routage dans les DT-MANETs, (4) prédiction de la capacité des DT-MANETs.
La principale caractéristique et nouveauté de ce projet, hormis ces objectifs, est de mettre en œuvre le network coding. Le network coding est une technique (à présent populaire dans la communauté des chercheurs) qui consiste à effectuer des combinaisons linéaires des données de façon à diminuer les ressources requises pour leur transfert. Les avantages de cette technique ont été montrés dans les réseaux sans-fil, et notre objectif est d’étudier plus avant les bénéfices apportés aux niveaux transport et routage dans les DT-MANETs.

Coordinateur du projet

Madame Lucile SASSATELLI (CNRS - DELEGATION REGIONALE COTE D'AZUR) – sassatelli@i3s.unice.fr

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

I3S CNRS - DELEGATION REGIONALE COTE D'AZUR

Aide de l'ANR 151 885 euros
Début et durée du projet scientifique : - 36 Mois

Liens utiles