TecSan - TecSan : Technologies pour la santé et l’autonomie

Télémédecine en ophtalmologie pour la détection automatique des clichés pathologiques et l’aide au diagnostic de la rétinopathie diabétique – TELEOPHTA

Résumé de soumission

Les pathologies rétiniennes sont les principales causes de malvoyance pouvant conduire à la cécité totale. La détection et le diagnostic précoces de ces pathologies peuvent permettre de les guérir, ou d'en ralentir, voire limiter, les effets. Ceci suppose la mise en place de moyens de dépistage systématique de ces pathologies.
Du fait de la diminution du nombre d'ophtalmologistes, des solutions via des réseaux de télémédecine, reliant des sites d'acquisition d'images à des centres experts, commencent à se mettre en place. Pour éviter de faire examiner par des ophtalmologistes des dossiers ne présentant pas de pathologies, les partenaires du projet se proposent de développer des algorithmes de traitement automatique qui travailleront à partir des images numériques en couleur du fond d'œil.

Ces algorithmes, intégrables dans des réseaux de télémédecine ophtalmologiques, effectueront un classement en images ne nécessitant pas l'avis de spécialistes (Images Normales : IN) et images nécessitant un avis (Images Pour Avis : IPA). Ces images comprendront les images pathologiques et les images non analysables par les algorithmes développés. Le travail va s'appuyer sur les données acquises dans le réseau de dépistage de la rétinopathie diabétique OPHDIAT de l'AP-HP. Son originalité sera d'utiliser toutes les informations disponibles, les images et les informations des dossiers patients associés aux images pour prendre la décision de présenter ou non un dossier/images aux spécialistes. Il comprendra l'extraction d'informations numériques des images : tout d'abord des informations locales relatives à la rétinopathie diabétique, cible du réseau support du projet, et à la papille (détection de glaucome, dont la prévalence n'est pas négligeable).
Des informations globales sur les images (signatures) seront ensuite déteminées.Il n'est en effet pas réaliste de rechercher toutes les pathologies possibles, non plus que de déterminer toutes les imperfections d'acquisition rendant les images non analysables bien que non pathologiques. Les signatures globales d'images devraient permettre de fournir une information sur l'aspect visuel normal ou anormal éventuel des images. Les informations numériques seront couplées aux informations du dossier patient, dans le processus de décision. L'expérience montre en effet que l'utilisation de ces informations facilite la prise de décision du spécialiste. Pour définir le processus de décision (classification en dossiers/images IN et IPA), nous nous appuyerons sur des méthodes de fouille de données sur les dossiers de la base OPHDIAT, procédures qui intègreront les informations numériques extraites.
Les résultats d'analyse d'images (RD et glaucome) seront intégrés dans les dossiers transmis aux spécialistes pour l'aide au diagnostic.
Les équipes associées dans ce projet, ARMINES-CMM (ParisTech Ecole des Mines de Paris), le LaTIM (Télécom Bretagne), le service d'ophtalmologie Lariboisière (AP-HP) et la société ADCIS ont déjà travaillé sur le dépistage de la rétinopathie diabétique et la recherche par le contenu de dossiers contenant des images. Ils mettront en commun leurs compétences en traitement d'images et en fouille de données pour réaliser ce projet.

Coordination du projet

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

Aide de l'ANR 0 euros
Début et durée du projet scientifique : - 0 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter