JCJC - Jeunes chercheuses et jeunes chercheurs

Effets des émotions et de l'attention sur la mémoire dans la maladie d'Alzheimer – ADEMA

Résumé de soumission

L?objectif de ce projet est d?étudier les effets des émotions et de l?attention sur la mémoire dans la maladie d?Alzheimer (MA). En particulier, nous étudierons les effets combinés des émotions et des processus attentionnels. Ceci constitue l?originalité principale de notre projet. Nous utiliserons l?expertise de chercheurs qui ont des bases scientifiques multidisciplinaires (psychologie cognitive, neuropsychologie, gériatrie et neuroimagerie) et multi-thématiques (mémoire, émotion et attention) afin de répondre aux questions suivantes: (1) Existe-il un effet de rehaussement émotionnel (RE) sur les performances mnésiques chez les patients Alzheimer? (2) Comment l?attention sélective module-t-elle cet effet? (3) Quel est le rôle de l?amygdale dans les processus mnésiques dans la MA et chez de sujets âgés sains? Les émotions semblent jouer un rôle important dans l?encodage et le rappel des informations, les performances étant meilleures pour les stimuli émotionnels (RE). L?amygdale, une structure impliquée dans les processus émotionnels, semble y jouer un rôle important. Les études récentes soulignent l?atteinte de l?amygdale dès le début de la MA. Ainsi, il est important d?étudier les effets des émotions sur la mémoire dans cette maladie. Les données existantes sont contradictoires. La nature (explicite/implicite) des tâches utilisées pourrait en être la cause. Toutefois cette hypothèse n?a pas été, à ce jour, étudiée de façon systématique. Habituellement, le RE des performances mnésiques est étudié soit avec des tâches explicites soit avec des tâches implicites. Nous étudierons ce rehaussement en utilisant deux tâches expérimentales et en variant les instructions données aux sujets. Les tâches de catégorisation et de reconnaissance des stimuli émotionnels (négatifs et positifs) et neutres seront utilisées. Ce même paradigme, adapté aux exigences de l?IRMf, sera utilisé pour étudier le rôle de l?amygdale dans les processus mnésiques chez des sujets âgés normaux. Par ailleurs, afin de mieux comprendre le rôle de l?amygdale dans le RE des mesures volumétriques de l?amygdale vont être réalisées chez les patients AD et les sujets âgés control, et la corrélation entre le volume de l?amygdale et les performances mnésiques va être analysée. L?idée que l?attention joue un rôle central dans tous les processus cognitifs soulève la question de son rôle dans la mémoire. Les changements fonctionnels et pathologiques des lobes frontaux liés à la MA semblent plus importants que ce qui est traditionnellement admis. Sur le plan comportemental, les déficits d?attention sont observés dans les tâches qui nécessitent l?inhibition d?informations non pertinentes, ou de donner la priorité à une information. Ainsi, l?étude de la mémoire dans la MA doit dont inclure l?étude des effets délétères de cette maladie sur l?attention. Toutefois, peu d?études existent sur les effets du déficit d?inhibition et de «prioritarization» sur les performances mnésiques dans la MA. Nous utiliserons des tâches inspirées de paradigmes de psychophysique. Dans la première partie, les sujets seront contraints de répondre à certains stimuli et à en inhiber d?autres (certains avec une propriété physique rare). Dans la deuxième partie, la reconnaissance des stimuli sera examinée en fonction de l?inhibition et de la propriété physique rare. L?attention sélective peut être modulée par la nature émotionnelle de l?information. Ainsi, nous étudierons les effets combinés des émotions et des capacités attentionnelles des patients Alzheimer sur leurs performances mnésiques. Le même paradigme que ci-dessus sera utilisé avec en plus une variation da la valeur émotionnelle des stimuli (négative, positive, neutre). Ce projet, utilisant l?approche cognitive pour étudier les influences des processus attentionnels et émotionnelles sur la mémoire dans la maladie d?Alzheimer, devrait contribuer à une meilleure compréhension de cette fonction dans la MA. En particulier, il devrait donner des précisions sur les contradictions concernant la nature implicite versus explicite des tâches. La deuxième partie du projet devrait préciser de quelle façon la capacité d?inhibition de l?information non-pertinente et de «prioritarization» d?information peuvent être impliquées dans le déficit mnésique chez cette population. La troisième partie du projet a pour objectif d?unir les investigations habituellement séparées. L?étude conjointe des effets des processus attentionnels et émotionnels sur les processus mnésiques dans la MA peut donner un regard nouveau sur l?atteinte mnésique dans cette population, et sur le fonctionnement normal de la mémoire. La neuroimagerie (fMRI et VBM) permettra de mieux comprendre le rôle de l?amygdale dans les traitements mnésiques. Finalement, une meilleure compréhension du rehaussement émotionnel des performances mnésiques devrait aider à l?élaboration de nouveaux paradigmes de rémédiation cognitive.

Coordination du projet

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

Aide de l'ANR 0 euros
Début et durée du projet scientifique : - 0 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter