TCOM - Télécommunications

– BANET

Résumé de soumission

Les réseaux sans fils sur la personne (Wireless Body Area Networks (BAN)) font déjà l'objet d'un acronyme
connu qui regroupe des scenarios dans lesquels plusieurs capteurs et actuateurs sont disposés sur ou à
proximité du corps humain pour mesurer par exemple différents paramètres physiologiques en différents
endroits du corps et remonter ces mesures par voie radio vers une unité déportée laquelle va les traiter, les
renvoyer, prendre des décisions, alerter, les enregistrer, etc. Les applications utilisant les BAN couvrent de
nombreux domaines allant du médical au sport en passant par les loisirs, ce qui rend particulièrement
difficile la définition d'une interface air et d'une pile protocolaire commune et normalisée. Cela est toutefois
l'objectif du groupe d'étude créé récemment au sein du comité de standardisation IEEE 802.15. Le cas des
implants, plus inhabituel et spécifique au domaine médical, doit aussi être traité dans l'élaboration d'une
architecture pour les BAN. Puisque l'on peut s'attendre à voir la place et la quantité d'objets et de réseaux
BAN sans fils grandir dans notre société et les besoins associés en termes de qualité de service devenir
plus rigoureux (robustesse, garantie du lien, etc), les problèmes de coexistence entre BAN vont devenir
critiques. De plus, la ressource radio se fait rare. Les récentes difficultés rencontrées dans la régulation des
systèmes UWB et l'intérêt croissant pour les radios opportunistes prouvent que tout nouveau système doit
utiliser efficacement le spectre. Ce principe doit aussi s'appliquer aux réseaux sans fils sur (BAN) et près de
la personne (PAN) qui vont vers des marchés en plein essor. Cependant, et quelles que soient les besoins
applicatifs, l'état de l'art comporte des manques et des faiblesses que BANET vise à combler : • une
connaissance précise du canal de propagation BAN avec un large éventail de configurations et prenant en
compte le rôle et la conception des antennes en interaction avec le corps • une justification en profondeur
du choix d'une interface air et d'un protocole d'accès au médium capable de couvrir l'essentiel des besoins
en terme de disponibilité du lien radio, de débit, de consommation, de durée de vie, de qualité de service,
etc • une étude de la coexistence et du passage à l'échelle des réseaux BAN dans un environnement fait
d'autres réseaux BAN et d'autres systèmes • une étude des avantages apportés par une coordination ou
coopération des réseaux BANs et par une utilisation de la diversité sur le corps Le projet BANET va aussi
tenir compte des règles d'utilisation d'objets communicants/d'implants radio autour/dans le corps humain,
essentielles aussi bien sur le plan de l'émission radio que sur le plan biologique. Le premier objectif de
BANET est de fournir un cadre de travail, des modèles et des technologies pour concevoir un système de
communication sans fils optimisé pour un large champ d'applications utilisant un réseau BAN, dans les
domaines de l'électronique grand public, du médical et du sport. Le deuxième objectif de BANET est de
disséminer les résultats obtenus au sein du comité de standardisation IEEE 802 et vers la communauté
scientifique. Le but à long terme pour BANET est de travailler vers une réduction maximale de la
consommation pour améliorer l'acceptabilité, la facilité d'utilisation, la durée de vie des batteries, la taille
des noeuds terminaux mais aussi rendre pertinente l'utilisation de la récupération d'énergie (auto-énergie)
et en un mot économiser l'énergie. Pour atteindre ces objectifs, le consortium BANET est composé du
centre de recherche d'un industriel du sport, d'une PME développant des produits pour le médical, du
centre de recherche d'un opérateur intéressé par les nouveaux services induits par les technologies BAN,
d'un centre de recherche sur les micro-technologies et les systèmes sans fils, d'un laboratoire expert dans
l'étude et la conception de protocoles pour les réseaux de capteurs, de deux laboratoires publics travaillant
sur les antennes en interaction avec le corps et sur la caractérisation du canal BAN, et d'un laboratoire
focalisé sur la simulation électromagnétique dans les milieux complexes (modélisation des implants).

Coordinateur du projet

Laurent OUVRY (COMMISSARIAT A L'ENERGIE ATOMIQUE CENTRE D'ETUDES NUCLEAIRES DE GRENOBLE)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

INSTITUT NATIONAL DES SCIENCES APPLIQUEES DE LYON - INSA
UNIVERSITE PARIS-EST MARNE LA VALLEE
UNIVERSITE PARIS VI [PIERRE ET MARIE CURIE]
COMMISSARIAT A L'ENERGIE ATOMIQUE CENTRE D'ETUDES NUCLEAIRES DE GRENOBLE
ECOLE NATIONALE SUPERIEURE DES TECHNIQUES AVANCEES

Aide de l'ANR 1 030 043 euros
Début et durée du projet scientifique : - 30 Mois

Liens utiles

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter