BLANC - Blanc

Laboratoire naturel d'étude des marges continentales jeunes: le Golfe d'Aden (YOung Conjugate MArgins Laboratory) – YOCMAL

Résumé de soumission

Les marges continentales sont des lieux d'interaction entre les domaines océaniques et continentaux, ainsi qu'entre les processus superficiels et profonds: - elles représentent par conséquent des lieux stratégiques pour l'étude de la - dynamique des déformations terrestres. La plupart d'entre elles sont pourtant - trop vieilles pour appréhender toute la complexité des mécanismes de leur - formation: l'érosion et la sédimentation y ont effacé une partie des informations - de surface, la relaxation du champ de température, une partie de l'information - profonde... Seules les marges jeunes sont susceptibles de fournir les - observations sur les stades précoces (depuis le rifting jusqu'au début de - l'accrétion océanique). Parmi elles, les marges conjuguées du golfe d'Aden - représentent un exemple archétypique pour l'ensemble des marges continentales, puisqu'elles sont à la fois volcaniques à l'Ouest (Yémen) et non volcaniques à l'Est (Sultanat d'Oman) et évoluent de marges divergentes à transformantes vers l'Est (Sultanat d'Oman). De plus, la compréhension de l'ouverture du Golfe d'Aden est primordiale pour l'étude tant des mécanismes d'amincissement lithosphérique que de l'interaction entre les frontières de plaques. Une étude pluridisciplinaire de la partie orientale du Golfe d'Aden a été - entreprise récemment dans le cadre du GDRMARGES, avec l'objectif d'intégrer, dans un schéma cohérent d'évolution, les résultats d'observation de terrain où la marge affleure, l'acquisition de données de géophysique marine où la marge est immergée, des informations sismologiques sur la structure profonde et des mesures géodésiques. Les premiers résultats montrent toute la potentialité de cette approche multi-disciplinaire et de cette zone pour établir les relations entre dynamique d'ouverture, structuration et mouvements verticaux d'une marge dans ses stades précoces. Parmi les résultats principaux, nous avons montré les caractéristiques structurales et sédimentologiques des domaines continentaux et marins de la marge, notamment leur segmentation, liée à l'obliquité de l'ouverture, et leurs conséquences sur l'ouverture océanique, - et enfin l'importance de l'héritage structural à échelle lithosphérique et crustale. - La mise en évidence d'une zone de transition océan-continent présentant des valeurs de flux thermique élevées, d'une anomalie thermique profonde (170 km) et d'un volcan sub-actif en pied de marge, relance le débat sur l'importance du volcanisme dans la formation d'une marge. Les résultats montrent aussi la - nécessité d'étendre à la fois le champ d'investigation géographique et les - méthodes mises en oeuvre, afin de pouvoir décrire et comprendre toute la - variabilité et l'évolution dans l'espace et dans le temps des processus étudiés, - en liaison notamment avec le point chaud des Afars. - Ce projet a donc pour but de faire du Golfe d'Aden un véritable laboratoire naturel pour l'étude des processus de rifting et d'océanisation. Les nombreuses données acquises récemment, principalement sur la marge Nord Omanaise (terrain, campagnes à la mer ENCENS-SHEBA, ENCENS et ENCENS-FLUX, les - réseaux sismologiques Dhofar Seismic Expt et Encens-UK et géodésique) sont - un appui important au projet ANR autonome proposé et lui confère une position favorable dans la compétitivité internationale. L'extension géographique de l'acquisition des données à terre vers le domaine nord oriental (Oman) et - conjugué au Sud (Socotra) et le domaine volcanique à l'Ouest (Yémen) permettra d'atteindre les objectifs concernant: - La structure profonde et régime thermique (tomographie sismique, OBS, flux de chaleur). - La structure crustale (relations tectonique-sédimentation, sismique réflexion multitrace, OBS, - fonctions récepteurs, SKS, gravi et mag, dragages du domaine continental et de - la transition océan-continent). - Les mouvements verticaux cénozoïques (analyse topo-bathy, études de terrain sédimentologiques et stratigraphiqu

Coordinateur du projet

Madame LEROY Sylvie (Université Paris VI)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

CNRS-DR10 CNRS Délegation Régionale Alsace
U-BORD MONTAIGNE Université Bordeaux-Montaigne
U-Paris VI Université Paris VI
IPGP INSTITUT DE PHYSIQUE DU GLOBE DE PARIS

Aide de l'ANR 74 998 euros
Début et durée du projet scientifique : décembre 2006 - 48 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter