CATELL - Catastrophes telluriques et tsunami

LACUNES (SEISMIC GAPS) : Lacunes sisimiques et précurseurs sur les décrochements continentaux – LACUNES

Résumé de soumission

Nous proposons donc d’étudier et instrumenter 4 zones de lacune que nous savons être en fin de cycle sismique sur trois grands décrochements (Lacunes de Tianzhu et Xidatan sur les failles de Haiyuan et du Kunlun en Chine, Lacunes d’Araba et Yammouneh sur la faille du Levant, Méditerranée orientale), (Figures 1 et 6). Deux d’entre elles sont des régions d’aléa important, proches de zones urbaines abritant plus d’un million d’habitants (Lanzhou, Beyrouth-Jounieh). En combinant techniques géologiques et géophysiques, les objectifs principaux du projet sont 1/ de mieux comprendre et modéliser, sur le plan mécanique, l’enchaînement et le déclenchement des grands séismes passés - ceci en raffinant les calendriers paléo-sismiques dans ces lacunes et sur les segments adjacents - et 2/ d’essayer de détecter des signaux transitoires précurseurs du prochain grand séisme, ce qui serait une « première » sur ce genre de faille. La sismicité croissante de la dernière décennie (M = 5), l’occurrence « récente » de séismes de M=7.4 au voisinage de ces lacunes et l’accroissement marqué de la contrainte de Coulomb, indiquent clairement que leur chargement est entré dans une phase critique, présismique. Nous engagerons les actions parallèles suivantes :1/ De nouvelles tranchées et des études morphologiques fines pour contraindre plus précisément la régularité ou l’irrégularité des temps de retour, et les quantités de glissement (caractéristiques ou non) des séismes passés. 2/ Pour détecter d’éventuels signaux précurseurs transitoires, 14 stations GPS continues seront installées dans chacune des lacunes de Tianzhu et Xidatan (Figure 5), et maintenues par nos collègues de la China Earthquake Administration 3/ A Xidatan, les tranchées sur la faille seront équipées de capteurs de Radon. 4/ L’installation progressive de GPS continus sur la faille du Levant au Liban et en Jordanie sera implémentée en collaboration avec nos collègues Libanais et Jordaniens. Les lacunes sismiques décrochantes choisies sont parmi les plus claires et « mûres » du monde, et situées dans des régions désertiques où l’on peut espérer le meilleur rapport signal sur bruit possible. Notre connaissance de la géophysique régionale et de l’environnement tectonique de ces lacunes est approfondie. Ces avantages, et le couplage d’études détaillées de mouvements court- et long-terme nous met en position d’obtenir des résultats très novateurs.

Coordination du projet

Paul TAPPONNIER (Autre établissement d’enseignement supérieur)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

Aide de l'ANR 400 000 euros
Début et durée du projet scientifique : - 36 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter