Actu
01/07/2019

Signature du plan de mise en œuvre du futur appel à projets franco-germano-japonais en intelligence artificielle

L’Agence nationale de la recherche (ANR), la Fondation allemande pour la recherche (DFG) et l’Agence japonaise pour les Sciences et la Technologie (JST) ont signé à Tokyo l’accord et le plan de mise en œuvre d’un appel à projets qui sera lancé en juillet 2019, afin de renforcer les collaborations scientifiques franco-germano-japonaises en intelligence artificielle (IA). L’accord a été signé en présence de la ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation Frédérique Vidal, à l’occasion de la visite officielle du président de la République Emmanuel Macron, au Japon.

L’Intelligence artificielle est une thématique prioritaire pour la France, l’Allemagne et le Japon qui partagent une vision commune de ses enjeux. Le premier symposium germano-franco-japonais sur l’IA, qui a réuni plus de 350 experts en novembre 2018, fut ainsi l’occasion de définir les bases d’un partenariat trilatéral en vue de renforcer les coopérations scientifiques dans le domaine. Cette volonté s’est traduite par la signature d’une lettre d’intention entre l’ANR, la DFG et la JST le 16 avril 2019, concernant le lancement d’un futur appel à projets en IA cofinancé par les trois agences de financement.

Cet appel vise à susciter des collaborations transnationales pour mener des recherches fondamentales en IA, centrées sur les techniques d’apprentissage, d’algorithmique, de données et de connaissance, et qui intègrent également les dimensions éthique et confiance en l’IA pour lesquelles les Sciences Humaines et Sociales (SHS) pourront être mobilisées. Il vise également à favoriser la mobilité des chercheurs entre les trois pays, élément qui fera l’objet d’une attention particulière lors de l’évaluation des projets. En vue d’encourager des approches transnationales, les consortia de recherche devront inclure à minima un partenaire de chaque pays.

L’appel s’inscrit dans une double priorité nationale : la coopération franco-allemande en recherche, dont l’un des objectifs de recherche et d’innovation porte sur « la souveraineté dans un monde numérique (cybersécurité, intelligence artificielle) » ; et la feuille de route « AI for Humanity ». Il participe également au renforcement des collaborations de l’ANR avec ses homologues allemands et japonais, en particulier autour du JST-CREST, programme japonais de soutien à des objectifs de recherche stratégiques (sur l’interaction symbiotique notamment).

De gauche à droite sur la photo : Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Thierry Damerval, président-directeur général de l’ANR, Yoshio Yamawaki, vice-ministre de l'Éducation, de la Culture, des Sports, des Sciences et de la Technologie au Japon, Michinari Hamaguchi, président de la JST, Ingo Hollein, conseiller scientifique à l’Ambassade d’Allemagne, et Saiki Hase, directrice adjointe de l’antenne japonaise de la DFG.

En savoir plus :