Actu
07/01/2021

Pré-annonce : un appel à projets transnationaux sur la circularité dans les systèmes mixtes de cultures et d'élevage, et l'atténuation des gaz à effet de serre (édition 2021)

Les ERA-Nets Cofund SusAn (Sustainable Animal Production Systems), FACCE ERA-GAS (Monitoring & Mitigation of Greenhouse Gases from Agri- and Silvi-culture), ICT-AGRI-FOOD (ICT-enabled agri-food systems) et SusCrop (Sustainable Crop Production) vont lancer un appel à projets de recherche transnational et interdisciplinaire. L’appel se déroulera en une étape, il ouvrira en février 2021 avec une date limite de soumission des propositions en mai 2021.

Autrefois, la production mixte agriculture-élevage était une pratique courante dans de nombreuses régions d'Europe. Cependant, depuis les années 1960, les productions agricoles et animales sont devenues de plus en plus spécialisées et moins connectées. Les conséquences de cette évolution sont, entre autres, des concentrations régionales plus élevées d'animaux, des importations à grande échelle d'aliments pour animaux, la simplification des rotations de cultures, une utilisation accrue d'engrais minéraux et de pesticides, et l'homogénéisation du paysage. Cela a contribué à la contamination de l'eau, à la perte de qualité des sols, au changement climatique et au déclin de la biodiversité.

 

Cet appel porte sur la recherche de (ré-)intégration des systèmes agricoles et d'élevage dans le but de renforcer la circularité entre ces systèmes et d'améliorer ainsi la durabilité des exploitations.

Dans cet appel, la circularité intègre les cultures, les animaux et le sol en tant que pierres angulaires d'une production agricole durable. La circularité vise à boucler le cycle des ressources. En recherche, cela nécessite naturellement une approche systémique. Le développement ou la comparaison de systèmes entiers doit être ancré par des liens avec des exemples concrets en agriculture ; et l’étude d'éléments clés nécessite une description du rôle et des interactions de ces éléments dans le système.

Pour exploiter le potentiel d'une (re-)combinaison des cultures et de l’élevage sous le concept de circularité, il faut des connaissances renouvelées qui correspondent aux conditions actuelles de production et de marché. Les bonnes pratiques sont toujours spécifiques au contexte et nécessitent une compréhension approfondie du système. La disponibilité réelle des ressources peut dépendre des infrastructures logistiques régionales, des chaînes de valeur et des modèles commerciaux, et le partenariat déterminera ce qui sera produit, par qui et comment. La concurrence entre les denrées alimentaires et les aliments pour animaux ainsi que pour le biogaz et les cultures « énergétiques » doit être évitée même si elles peuvent faire partie du système, et les émissions de gaz à effet de serre (GES) doivent être minimisées par rapport à la somme globale des produits et services fournis. Les approches linéaires doivent être complétées ou remplacées par des approches holistiques.

Les propositions soumises à cet appel devront :

a) Être centrées sur les systèmes de production mixte agriculture-élevage. Ces systèmes peuvent se produire dans des exploitations individuelles ou être réalisés en reliant des exploitations agricoles et d'élevage séparées.

  • L'élevage comprend les principales espèces terrestres (par exemple : bovins, ovins, caprins, porcs et volailles)
  • Les cultures sont principalement destinées à être des cultures arables, mais les systèmes de culture peuvent inclure les prairies, l'horticulture et l'agroforesterie

b)  Aborder la surveillance et / ou l'atténuation des GES provenant de l'agriculture ou de l'agroforesterie.

c)   Contenir une dimension « technologies de l'information et de la communication (TIC) », avec par exemple l'utilisation de capteurs, de technologies de communication, d'analyse de données, de modélisation, de robotique, d'agriculture de précision ou de systèmes d'aide à la décision.

d)  Adopter une approche systémique. L'approche de l'économie circulaire de la production mixte agriculture-élevage comprendra une synergie et une complémentarité avec des secteurs tels que la protection de l'environnement. Celles-ci pourraient inclure, par exemple, la qualité des sols, la biodiversité, l’adaptation au changement climatique, l’augmentation de l'autonomie protéique, les modèles commerciaux et les approches axées sur le consommateur ; ou les limites ou les compromis qui peuvent se produire dans les systèmes mixtes.

A ce jour, les pays participants à cet appel à projets sont : Allemagne, Belgique – Flandres, Bulgarie, Danemark, Espagne et Pays basque espagnol, Estonie, Finlande, France, Hongrie, Irlande, Italie, Lettonie, Lituanie, Nouvelle-Zélande, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Roumanie, Royaume-Uni, Slovaquie et Turquie.

De plus amples informations sur l'appel sont publiées sur les sites internet des ERA-Nets. Le lancement de l'appel avec tous les détails sur les thèmes, le processus de candidature et le calendrier est prévu pour le début de février 2021.

Plus d’informations :

https://era-susan.eu

https://eragas.eu

https://www.ictagrifood.eu

https://www.suscrop.eu

08.04.2021 : consultez le texte de l'appel à projets

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter