Actu
16/01/2019

Pré-annonce : un appel à projets internationaux sur les facteurs alimentaires favorisant l’apparition de maladies métaboliques

Dans le cadre de l’ERA-NET HDHL-INTIMIC, l’Agence nationale de la recherche (ANR) lancera son troisième appel à projets de recherche internationaux dans le domaine de la nutrition et de la santé. L’appel conjoint réunira 11 agences de financement de 10 pays différents. Le lancement de cet appel, qui se déroulera en deux étapes, est prévu le 5 février 2019 avec une date limite de soumission des pré-propositions fixée au 2 avril 2019 à 16h00.

Alors que la prévalence de l’obésité, du diabète et des maladies cardio-vasculaires ne cesse d’augmenter, la compréhension des mécanismes liés à l’apparition et au développement des maladies métaboliques constitue un enjeu important de santé publique. Le présent appel à projets vise à mieux comprendre comment les habitudes alimentaires, la composition des aliments ou leur processus de transformation et de stockage peuvent contribuer à l’apparition et/ou au développement de ces maladies.

Par le biais de cet appel à projets, l’ERA-NET HDHL-INTIMIC vise à créer des liens entre différents partenaires de recherche (recherche publique/privée, associations, industriels) ayant une expertise scientifique et technologique complémentaire afin de renforcer la prédominance et la compétitivité des activités de recherche dans le domaine de la nutrition et de la santé.

Thèmes soutenus

L’objectif de l’appel est d’étudier comment certains facteurs alimentaires peuvent influencer l’appétit, la satiété, la masse corporelle, l’apparition ou le développement de maladies métaboliques en étudiant les mécanismes impliqués. En particulier, cet appel s’intéressera à l’impact sur la santé :

  • Des régimes alimentaires ou de la composition des aliments.
  • De la transformation des aliments et de leur condition de stockage.

Les projets devront tenir compte, selon la pertinence avec les recherches prévues, des effets de genre, des facteurs de risques sociétaux, ethniques et génétiques. Le développement intégral de nouvelles méthodes de transformation alimentaire sont exclues de cet appel à projet.

Chaque consortium doit comprendre entre 3 et 8 participants, appartenant à au moins 3 pays éligibles (Allemagne, Belgique, Espagne, France, Israël, Lettonie, Norvège, Pays-Bas, République Tchèque, Suède). Un maximum de 2 partenaires par pays est accepté. L'ANR financera exclusivement les partenaires français des projets sélectionnés, à hauteur de 250 000 euros maximum par partenaire (300 000 euros maximum si le partenaire est le coordinateur du projet).

Chaque projet devra inclure une description des actions spécifiques destinées à la formation des jeunes chercheurs (étudiants en thèse et post-doctorants) comme un programme favorisant la mobilité des jeunes chercheurs entre partenaires au sein du consortium ou l’organisation d’écoles d’été (Il est nécessaire de vérifier les règles nationales qui seront publiées ultérieurement dans le texte de l’AAP pour l’éligibilité du financement de ces activités).

Le financement sera attribué pour une durée de trois ans maximum.

En respect avec les engagements de l’ANR, les participants s’engagent à déposer leurs publications au sein d’archives ouvertes, et à respecter le protocole de Nagoya concernant l’utilisation des ressources génétiques.

La soumission des projets se fera en deux étapes. Les pré-propositions devront être soumises au plus tard à la date du 2 avril 2019. Les projets retenus à l’issue de cette première étape seront invités à la fin du mois de mai à soumettre une proposition complète. Les propositions complètent devront être soumises au plus tard à la date du 9 juillet 2019.

Plus d’informations :

https://www.healthydietforhealthylife.eu