Actu
26/01/2011

Actes du colloque "Quelles recherches pour de nouveaux modèles de croissance ? L'ANR consulte les entreprises"

Le 6 octobre 2010, plus de trois cents personnes - dont deux cents responsables de la recherche dans des entreprises et associations représentantes d’entreprises – ont répondu à l’invitation de l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) à venir réfléchir aux moyens dont la recherche publique et privée peut contribuer à l’émergence de nouveaux modèles de croissance. Introduit par Alain Claeys, député de la Vienne, le colloque a été marqué par les réflexions de l’économiste Daniel Cohen qui ont aidé à mieux comprendre notre économie et notre société.


Pour les participants aux tables rondes, notre économie est mue par la recherche systématique et continue de l’innovation qui est une source de bénéfices, mais également un centre important de coûts. Par conséquent, l’amélioration de la performance de la recherche, la diminution de ses coûts et leur amortissement sont des préoccupations majeures pour les entreprises qui s’efforcent de rendre le fonctionnement de la recherche plus souple et pertinent. L’approche collective de la recherche est un atout pour la compétitivité des entreprises et nous remarquons que le montage de partenariats public – privé dans le domaine de la recherche est devenu plus facile depuis quelques années, même si des difficultés demeurent.

Pour aller vers de nouveaux modèles de croissance, la recherche doit répondre à des questions technologiques, économiques et sociales. La recherche publique doit à la fois être capable de produire de nouvelles connaissances et de répondre aux demandes de collaborations avec le secteur privé pour l‘innovation et la satisfaction des marchés. Les partenariats - interdisciplinaires, intersectoriels, interinstitutionnels et internationaux - sont indispensables. Pouvoir acquérir une double compétence au sein du système éducatif et universitaire français serait un atout pour le développement de ces partenariats.

Les reconfigurations des chaînes de valeur ainsi que des propositions de valeur peuvent conduire à de nouveaux modèles de croissance. De plus en plus souvent, l’offre des entreprises intègre le produit, les services, la marque, des promesses et un système de mise sur le marché. De nouvelles questions de recherche se posent donc en termes de conception de produits, de conception de services et d’intégration de systèmes.

Mesurer et limiter les déprédations environnementales est l’un des défis du développement durable rencontré par les entreprises. La modularité du processus de production, avec les délocalisations et les externalisations, rend difficile cette évaluation. La recherche doit répondre aux demandes de mesure, d’analyse, de prévention et de limitation des risques.

Enfin, les laboratoires publics de recherche se trouvent de plus en plus souvent à la confluence de la science et du marché, moyennant des hybridations inédites entre rationalité scientifique et rationalité économique. Il importe de réfléchir aux conséquences de ces hybridations sur l’ethos de la recherche publique, sur ses objectifs, ses moyens de mesure des résultats et son impact.

 

Téléchargez les actes du colloque (PDF ~5Mo)

Voir les vidéos du colloque

 

Mis à jour le 20 mars 2019
Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter