Actu
19/01/2010

"Santé-environnement santé-travail" bilan de l'édition 2005

Le colloque bilan du programme santé-environnement santé-travail, qui s’est déroulé les 9, 10 et 11 décembre à Paris, a réuni plus de 350 participants. Il a permis de présenter et de discuter les résultats des 49 projets financés lors de l’édition 2005.

Parmi les recherches portant sur les impacts des déterminants environnementaux sur les grandes pathologies, on peut citer des travaux sur des modèles animaux (souris) qui ont contribué à  caractériser les processus de bioaccumulation du mercure et ses effets sur l'expression génique, l'activité respiratoire mitochondriale, le comportement ou la densité des cellules cérébrales. Ces avancées contribuent à mieux comprendre les effets des intoxications humaines au mercure en fonction des doses.

D'autres études ont permis d'explorer des problèmes plus émergents comme les effets des nanomatériaux sur la santé, notamment sur le système rénal et pulmonaire.

Des recherches couplant la physique, les mathématiques et la physiologie ont permis d'élaborer un modèle dynamique et de faire une simulation numérique du transport des particules et des sprays dans les voies aériennes pulmonaires, en tenant compte en particulier des oscillations au cours du temps et du caractère chaotique de la ventilation.

L'apport conjoint de l'épidémiologie, de la médecine, de la géographie, de l'entomologie et des mathématiques est à l'origine d'avancées très significatives dans l'analyse globale de la diffusion des maladies infectieuses émergentes et ré-émergentes (rôle des vecteurs et des réservoirs, conditions écologiques, distribution spatio-temporelle des pathogènes, modèles de diffusion, rôle des pratiques sociales…) appliquée aux maladies bactériennes et virales, ou encore au paludisme.

Dans le domaine des sciences humaines et sociales, les travaux en histoire et en sociologie montrent que la santé au travail est le fruit de négociations entre les différents acteurs (employeurs, salariés, organisations professionnelles, pouvoirs publics) pour la définition des normes, comme des modalités de prise en charge et de réparation. Les études sur les conditions d'émergence, ou de non émergence, des problèmes comme question de santé, sur les politiques de repérage et de prévention des risques, sur les modalités de passage entre les connaissances scientifiques et les normes (techniques, juridiques) ont permis de comprendre les situations actuelles comme les transformations historiques. Les résultats obtenus ont contribué à élaborer de nouvelles préconisations pour l'action.

Il a aussi été mis en évidence le rôle déterminant des conditions de régulation et d'exécution de l'activité sur la santé au travail, notamment à travers la réception/appropriation des dispositifs d'organisation et de management par les personnels. Ainsi, la construction collective des modes d'exécution et des règles productives, les conditions du management et de la discussion des modalités de mise en œuvre de l'activité deviennent un enjeu central.

 

 Téléchargez les présentations du colloque