Plan d’action 2020

Le Plan d'action 2020 décrit les actions et les appels à projets proposés par l’Agence nationale de la recherche (ANR) pour l’année à venir, donnant ainsi une visibilité générale de son offre de financement. Il s’adresse à toutes les communautés scientifiques et à tous les acteurs publics ou privés impliqués dans la recherche française.

Téléchargez le Plan d’action 2020

Une élaboration concertée avec les acteurs institutionnels de la recherche

L’ANR s’est appuyée sur les sept Comités de Pilotage de la Programmation (CPP), réunis tout au long du mois d’avril 2019, pour élaborer le Plan d’action 2020. Ces comités associent des représentants de l’ANR, du ministère chargé de la Recherche, des autres ministères, des alliances nationales de recherche, du CNRS, de la Conférence des Présidents d’Université (CPU), et de la recherche privée. Ils ont notamment participé aux aménagements des axes scientifiques de l’Appel à projets générique (AAPG) 2020.

Les instruments de financement du Plan d’action

Le Plan d’action propose différents instruments de financement aux effets attendus spécifiques et aux caractéristiques distinctes en termes de sélection et de suivi :

L’Appel à projets générique, principal appel de l’Agence, qui mobilise 4 instruments permettant de financer des projets de recherche individuelle portés par des jeunes chercheurs ou des jeunes chercheuses (JCJC), des projets de recherche collaborative entre entités publiques dans un contexte national (PRC) ou international (PRCI), et entre entités publiques et privées présentant une ouverture vers le monde de l'entreprise (PRCE). Il est structuré en 49 axes de recherche, dont 36 axes présentés au sein de 7 domaines disciplinaires, et 13 axes correspondant à des enjeux transversaux (trans- ou interdisciplinaires). Chaque axe correspond à un comité d’évaluation scientifique (CES).

Et des programmes et appels à projets spécifiques :

  • Des actions spécifiques hors AAPG (Flash, Challenges, …) pour soutenir des besoins urgents de recherche dont la pertinence scientifique est en lien avec un événement ou une catastrophe d’une ampleur exceptionnelle ;
  • Les programmes Labcom, Chaires industrielles, Carnot, ainsi que les programmes Astrid et Astrid Maturation financés par l’Agence de l’innovation de défense (AID), pour stimuler le partenariat avec les entreprises et le transfert des résultats de la recherche publique vers le monde économique ;
  • Les instruments MRSEI et T-ERC, et des appels à projets spécifiques dans le cadre de partenariats bilatéraux stratégiques et programmes multilatéraux (JPI, ERA-NET et ERA-NET COFUND, actions multinationales via le Belmont Forum, etc.), pour accroître le rayonnement et l’attractivité de la recherche nationale en Europe et à l’international.

Les évolutions du Plan d’action

Les périmètres scientifiques des axes de recherche de l’AAPG ont été précisés, et l’axe « Physique subatomique, Sciences de l’Univers, structure et histoire de la Terre » est désormais séparé en deux axes de recherche. Les objectifs de développement durable (ODD), enjeux sociétaux majeurs auxquels certaines recherches peuvent contribuer, ont également été référencés dans les axes scientifiques concernés de l’AAPG.

Les modalités de conventionnement du programme LabCom, dispositif de soutien à la création de laboratoires communs entre organismes de recherche publics ou assimilés et petites et moyennes entreprises (PME) ou entreprises de taille intermédiaire (ETI), ont par ailleurs été modifiées (convention étendue à 5 ans). Ce dispositif plus souple vise notamment à faciliter la phase de démarrage du projet.

L’ANR réaffirme ses valeurs et engagements en faveur de l’intégrité scientifique, la prise en compte de la dimension sexe et/ou genre dans les travaux de recherche et l’évaluation, l’application du protocole de Nagoya sur l’accès aux ressources génétiques, et la promotion et la mise en œuvre de la Science ouverte, aux côtés des acteurs institutionnels de la recherche. Elle souligne de plus l’engagement vis-à-vis de leur hiérarchie, des coordinateurs ou coordinatrices qui soumettent un projet, et encourage les titulaires d’une subvention à mener et/ou participer à des actions de transfert de connaissances vers les citoyens et décideurs, pour contribuer à la promotion de la culture scientifique, technique et industrielle.

Priorités stratégiques, interdisciplinarité et renforcement des collaborations

Le Plan d’action 2020 s’inscrit dans le cadre des orientations prioritaires de recherche nationales. Il intègre les priorités stratégiques définies par l’Etat et la mise en œuvre de plans gouvernementaux, concernant : l’Intelligence artificielle, les Sciences humaines et sociales (SHS), les Technologies quantiques, la Résistance aux antimicrobiens, l’Autisme au sein des troubles du neurodéveloppement et la Recherche translationnelle sur les maladies rares. Une attention particulière est également portée sur l’interdisciplinarité au sein d’axes de recherche transversaux. Le Plan d’action vise aussi à conforter la participation de la France dans le futur programme cadre de la Commission européenne, ainsi que l’intensification de collaborations stratégiques multilatérales et bilatérales, en particulier la coopération franco-allemande.

Téléchargez le Plan d’action 2020

En savoir plus :

Actualité. Publication du Plan d’action 2020 de l’ANR

Actualité. ANR Tour 2020 : un mois d’échanges avec les communautés scientifiques sur le Plan d’action 2020 et les appels à projets de l’ANR

L’AAPG 2020

Les engagements et valeurs de l’ANR

Le Plan d'action 2019