Valorisation de la recherche IDEX / I-SITE

Université de Paris

Université de Paris

Mots-clés : Établissement expérimental ; Recherche intensive ; Interdisciplinarité ; Innovation

Résumé

Le but de l'Initiative d'Excellence (IdEx) "Université de Paris" est d'accompagner la création de « Université de Paris » (UP), établissement expérimental issu de la fusion des universités Paris Descartes et Diderot et intégrant l'Institut de physique du globe de Paris (IPGP) comme établissement composante, et de positionner UP comme une université de recherche intensive de rang mondial. Les objectifs de l'IdEx sont poursuivis à la lumière des commentaires et recommandations du jury ; ils recouvrent l'institutionnel, la recherche, la formation, et l'international.

 

Objectif 1 : création d'UP

 

            Une nouvelle étape a été franchie avec la disparition au 1er janvier 2020 des deux établissements fondateurs. Cette année a été particulièrement intense pour le sénat académique qui a validé l’ensemble des règles nécessaires à la bonne marche de l’université. On peut citer le vote du règlement intérieur ou des statuts du Collège Doctoral, la gestion de la campagne PEDR et CRCT, la mise en place de la nouvelle politique indemnitaire et la réforme du temps de travail. La fusion des services centraux des établissements fondateurs, et la première étape de la déconcentration vers les services facultaires ont été menées à bien.

 

            Les Facultés se sont vues confier leur premier budget, un fonds d’intervention recherche, pour développer les premiers éléments de leur politique recherche. Leurs commissions recherche ont été chargées de la mise en œuvre de l’actions « Émergence en recherche » de l’IdEx. Leur masse salariale a également été confiée aux Facultés qui ont mis en place une commission postes chacune et piloté en 2020 leur première campagne emplois.

 

            Une évolution importante à l’échelle des composantes s’est également produite en 2020 avec la fusion des UFR de médecine des deux établissements fondateurs.

 

Objectif 2 : Mettre en place une gouvernance agile et un pilotage stratégique

 

            Les recommandations du jury concernant la gouvernance et le management du projet pointaient notamment la taille et la composition du futur CA, et la nécessité d’une gouvernance agile. Les statuts d’UP répondent à ces enjeux, avec un CA resserré et centré sur des missions stratégiques, et un sénat académique représentatif de la communauté universitaire, en charge de régler la vie académique de l’établissement.

 

            Lors de cette première année de plein exercice, l’université a mis en avant l’importance des comités transfacultaires, dont les Comités Recherche et Formation statutaires et de nouveaux comités assurant le relai entre les Facultés et les instances centrales : comité international, comité finances, comité numérique, comité valorisation. Ces comités réunissent, sous l’autorité d’un·e vice-président·e, les vice-doyen·nes en charge du sujet concerné au sein des Facultés.

 

            La gestion de la crise covid a constitué un test pour la gouvernance qui a su montrer la réactivité et la rigueur nécessaires pour permettre la tenue des examens et de la rentrée, la poursuite des cours à distance et le maintien de l’activité des laboratoires en lien avec les organismes. Les personnels de la Faculté de Santé ont été particulièrement impliqués au sein des CHU.

 

 

 

            L’université s’est lancée dans l’élaboration d’un plan stratégique et des premiers contrats d’objectifs et de moyens (COM) entre les Facultés / l’IPGP et la présidence. Les COM ont été élaborés par les équipes décanales, négociés avec l’équipe présidentielle puis soumis aux conseils facultaires ou au CA de l’IPGP. Ils ont été étudiés et validés par le sénat académique puis le CA en décembre 2020. Le plan stratégique a été préparé par un ensemble de séminaires du Comité de Direction, élargis aux membres des équipes décanales en fonction des thématiques (recherche, formation, etc.). Une première proposition a été présentée en sénat académique à l’automne 2020 et des groupes de travail ont été chargés de la compléter sur des thématiques transverses (développement durable, qualité de vie au travail…). La validation d’une version finale par le sénat académique et le CA est prévu au printemps 2021.

 

            Université de Paris s’est également dotée d’un Strategic Advisory Board (SAB), formé de douze personnalités extérieures réunies sous l’autorité de Jan Palmowski, secrétaire général de la Guilde. Le SAB s’est réuni une première fois au printemps 2020 pour entendre la présentation du projet et de l’identité d’Université de Paris. Il s’est réuni une seconde fois à l’automne 2020 pour une session dédiée à l’analyse du fonctionnement du Comité de Direction, aux activités de valorisation, et à la pratique de l’interdisciplinarité au sein d’UP.

 

            Le développement d'une culture de l'évaluation et du pilotage stratégique joue un rôle central dans l'IdEx et UP fait sienne cette approche. UP s’est dotée d’une Mission d’Aide à la Stratégie et à la Qualité (MASQ) impliquée notamment dans l’élaboration et le suivi des COM. Le suivi de l’IdEx permet également de développer l’approche par projet entre directions au sein de l’université.

 

Objectif 3. Positionner Universités de Paris comme université de recherche intensive de rang mondial

 

3.1. Recherche

 

            La recherche développée au sein du consortium USPC a été jugée excellente par le jury international et l'IdEx vise à amplifier encore cette dynamique au sein d’UP et de l’Alliance Sorbonne Paris Cité (ASPC) qui a pris le relais d’USPC à sa disparition (1/1/20).

 

            Les actions recherche financées en 2020 ont visé à nourrir la dynamique de la recherche au sein des Facultés qui ont assuré le pilotage de l’action « Émergence en recherche » pour financer les projets novateurs et risqués, avec une prime à l’interdisciplinarité (qui représente un peu moins de la moitié des projets déposés et sélectionnés). L’action Plateformes et équipements scientifiques a permis de lancer un projet « Archives du Politique » porté par Sciences Po en partenariat avec Université de Paris (avec un co-financement Sésame de la région Île de France). L’action « Contrats doctoraux IdEx » a lancé sa troisième campagne de recrutements à l’international, prise en charge par les Facultés et une commission inter-facultaire pour les thématiques « Sciences de la Vie – Santé ».

 

            Face à la crise Covid, environ 0.6 M€ de fonds IdEx ont accompagné la communauté universitaire en recherche : des soutiens d’urgence ont été apportés aux laboratoires et aux plateformes particulièrement affectés, et des financements ont été accordés aux projets retenus sur liste complémentaires des appels ANR covid.

 

3.2. Formation et vie étudiante

 

            Les formations ont également été jugées du meilleur niveau par le jury international qui s'interrogeait cependant sur les modalités de mise en œuvre des nouveaux projets de bi-cursus et leur généralisation à une grande échelle. En 2020, deux parcours supplémentaires, en sciences de la vie et en mathématiques, ont enrichi le Bachelor of Arts and Sciences Sciences Po – UP. Une nouvelle formation mixte entre classe préparatoire et licence a été élaborée dans le cadre d’un partenariat entre Université de Paris et le lycée Janson de Sailly. La réforme PASS/L.AS a quant à elle été déployée à l’échelle de l’Université.

 

            Pour permettre l’adaptation d’UP aux conditions d’enseignement induites par la crise covid, 0.4 M€ de fonds IdEx ont été engagés pour permettre l’installation d’équipements de captation et d’hybridation des cours dans tous les amphithéâtres de l’université.

 

            De premières enquêtes sur les conditions de vie étudiantes ont été menées par l’observatoire de la vie étudiante porté par la Faculté S&H. Elles s’intéressaient à l’impact du confinement, d’une part, et, d’autre part, aux ressentis des premières cohortes d’étudiant·es en L.AS.

 

3.3 Valorisation

 

            Le guichet pré-maturation, lancé en 2019 avec l’ensemble la SATT Erganeo, le CNRS et l’INSERM, a pris un rythme de croisière en 2020, avec la sélection d’une vingtaine de projets de prématuration (contre quatre en 2019). Le succès du guichet suscite aujourd'hui l’intérêt de l’AP-HP.

 

3.4 International

 

            Les partenaires internationaux d’UP, la National University of Singapore et le King’s College London ont été rejoints par les membres de l'université européenne Circle U. et par Oxford.

 

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Informations générales

Acronyme projet : Université de Paris
Référence projet : 18-IDEX-0001
Région du projet : Île-de-France
Discipline : 7 - Multi-thématiques et autres
Aide PIA : 63 602 072 €
Début projet : mars 2018
Fin projet : mars 2022

Coordinateur du projet : Kaminski EDOUARD
Email : Presidence@u-paris.fr

Consortium du projet

Etablissement coordinateur : Université Paris Cité
Partenaire(s) : Institut de Physique du Globe de Paris, Université Sorbonne Paris Nord, Institut Etudes Politiques Paris, INALCO, CNRS Siège, IRD Marseille, INSERM Paris 13, INRIA siège, INED Paris, Universite de Paris III (Sorbonne Nouvelle)

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter