Ecosystèmes d'excellence Recherches Hospitalo-universitaires en santé

TRT-cSVD

TRT-cSVD

Mots-clés : Cerebral small vessel diseases, CADASIL, drug target, mouse model, genetics, neuroimaging, microvessels, Notch3

Résumé

Le RHU TRT_cSVD vise à mieux comprendre les mécanismes des maladies des petits vaisseaux du cerveau (cSVD) et à développer de nouvelles approches thérapeutiques. Il combine des approches innovantes chez l’animal et l’homme et utilise CADASIL, la plus fréquente des cSVDs héréditaires, comme modèle d'étude. Nous avons pu décrypter partiellement la dysfonction vasculaire et la dégénérescence des cellules musculaires lisses artérielles observée dans CADASIL. Ainsi les lésions précoces de la substance blanche dans CADASIL consistent en une atteinte de la myéline et une augmentation de l'eau extracellulaire. Des études génétiques chez les patients ont identifié des mutations responsables de cSVD dans des gènes codant pour des protéines de la matrice extracellulaire microvasculaire et de la voie du NO. Chez les patients CADASIL, l’étude du couplage neurovasculaire en IRM fonctionnelle a fourni un biomarqueur prometteur du dysfonctionnement vasculaire. L'imagerie par optique adaptative a été améliorée pour visualiser les vaisseaux rétiniens, segmenter leurs contours et mesurer leur réactivité à la stimulation lumineuse. Les analyses montrent une réduction de leur densité, un épaississement de leur paroi et une réduction de la réactivité au stade précoce de CADASIL. L'analyse de l'évolution de tests cognitifs et cliniques sur plusieurs décennies a permis d’élaborer une échelle clinique testée chez les patients. Le développement de nouveaux modèles statistiques a permis d’intégrer la grande quantité de données obtenues de sources multiples et mieux prédire le risque d'événements, en particulier d’AVC. Des jeux vidéo d'évaluation et de réadaptation pour les patients atteints de cSVD ont été mis au point. Des normes sont actuellement collectées sur plusieurs centaines de sujets et l'effet bénéfique de la réadaptation va être testé. Les données recueillies auprès des patients et leurs familles ont enrichi notre connaissance de leur vécu et attentes vis-à-vis de la recherche.

 

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Informations générales

Acronyme projet : TRT-cSVD
Référence projet : 16-RHUS-0004
Région du projet : Île-de-France
Discipline : 5 - Bio Med
Aide PIA : 8 000 000 €
Début projet : janvier 2017
Fin projet : janvier 2024

Coordinateur du projet : Hugues CHABRIAT
Email : hugues.chabriat@aphp.fr

Consortium du projet

Etablissement coordinateur : INSERM Délégation Paris 5
Partenaire(s) : Armines, CEA Saclay, CHU de Montpellier, Université de Picardie Jules-Verne Amiens, Institut Mines Télécom, AP-HP, IMAGINE EYES, GENIOUS HEALTHCARE, MEDPACE IMAGING CORE LAB France SARL, Institut supérieur d'électronique de Paris

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter