Flash Info
Publication du programme PAUSE – ANR Ukraine pour l’accueil de scientifiques ukrainiens et ukrainiennes dans des laboratoires français
Santé et Bio technologies Pôle hospitalier Universitaire Cancer (PHUC)

Cancer et Pharmacologie : Projet de Toulouse-Oncopole et de sa Région

CAPTOR

Mots-clés : Médicaments;Cancer

Résumé

CAPTOR est un projet colauréat de l’appel d’offre promulgué en novembre 2011 dans le cadre des Investissements d’Avenir visant à financer sur le territoire des Institut Hospitalo-Universitaire (IHU) dédiés au cancer (PHUC). Le projet a été sélectionné par l’ANR. Le budget alloué avant frais de gestion s’est établi à 9 614 700 €. La tutelle coordinatrice  est l’Université Paul Sabatier–Toulouse 3. CAPTOR (Cancer Pharmacology of Toulouse-Oncopole and Region) est un projet structurant centré sur la promotion du médicament anti-cancéreux en termes d’innovation, mesure de l’efficacité chez l’homme, et évaluation dans la vraie vie. Un site web dédié renseigne le grand public et la communauté scientifique sur les activités des équipes de recherche : www.captor-cancer.fr. CAPTOR s’appuie sur différentes composantes de la cancérologie toulousaine publique (CHU de Toulouse, Institut Claudius Regaud,  réseau régional oncomip, INSERM Midi-Pyrénées) en partenariat avec certains industriels et cofinancés par différentes tutelles (Inca, DGOS, Ligue, ARC). CAPTOR a reçu son premier financement en avril 2013.CAPTOR est articulé autour de 4 composantes : l’innovation (recherche d’amont) sous la tutelle de l’Inserm), l’évaluation (essais thérapeutiques) sous la tutelle du CLCC l’Institut Claudius Regaud), le médicament en vraie vie (pharmacologie sociale) sous la tutelle du CHU de Toulouse et l’éducation (valence universitaire du projet) sous la tutelle de l’Université Paul Sabatier et plus particulièrement sa composante santé la Faculté de Médecine de Toulouse-Rangueil). La répartition initiale des fonds s’est opérée sur les bases suivantes : WP0 (coordination) 4.56 %, WP1 33,3%, WP2 33,49%, WP3 19,14%, WP4  9,51%.

Innovation (CAPTOR WP1) : Cette composante réside dans la conception, la préparation et la production de nouveaux médicaments anti-cancéreux dans le cadre d’un partenariat entre le Centre de Recherche contre le Cancer de Toulouse (CRCT, UMR1037 Inserm/UPS/CNRS) et les industriels présents sur le même campus de Toulouse-Oncopole (Pierre Fabre Médicaments, Sanofi puis Evotec). Quatre sous-projets  ont été sélectionnés sur la base de leur potentiel de valorisation et menés par 4 équipes du CRCT : Poisons de la traduction (initialement en partenariat avec Pierre Fabre-Médicaments), Radio-sensibilisation (initialement en partenariat avec Sanofi), Oncométabolisme (initialement en partenariat avec la société Affichem) et Immunopharmacologie. CAPTOR a permis aussi le financement de structures ou d’activités transversales, notamment pour la création de la plateforme commune d’imagerie cellulaire et le développement de la bio-informatique. CAPTOR WP1 a ainsi largement contribué à la structuration du CRCT. La productivité scientifique peut être jugée favorablement dans les différents sous-projets (une cinquantaine de publications dont Nat Commun, Cancer Discovery, Cancer Res, Oncotarget). Par contre, le bilan est décevant en termes de valorisation dans la mesure où le partenariat industriel s’est avéré inégal.

Essais thérapeutiques (CAPTOR WP2) : Cette composante s’intègre dans la longue tradition de la recherche clinique toulousaine en oncologie et en hématologie. CAPTOR a contribué au développement de la recherche clinique sur le site de l’Institut Universitaire du Cancer de Toulouse-Oncopole (IUCT-O) (la composante hospitalière du campus de Toulouse-Oncopole). L’IUCT-O a été ouvert en mai 2014 (quasiment contemporain de CAPTOR). CAPTOR a concentré ses moyens sur les études dites précoces (phase I, « first in human ») avec une labellisation « CLIPP » renouvelé par l’Inca en 2015, dans la tradition de cette activité développée de longue date à l’Institut Claudius Regaud. CAPTOR a également financé des études de phase II et III (notamment en hématologie, onco-thoracique et onco-digestif) facilitées par l’interaction avec le réseau régional Oncomip. Le travail a porté aussi sur l’identification de marqueurs prédictifs de réponse aux médicaments anti-cancer en particulier dans le domaine du myélome. Le bilan final est excellent notamment dans le domaine de l’hématologie et particulièrement dans le myélome où une véritable recherche verticale s’est construite à l’échelle internationale entre la génomique fonctionnelle et les essais thérapeutiques. Au total, plus de 400 publications (IF médian = 8.9) avec plusieurs publications de très haut niveau (New England Journal of Medecine 2016, 2017, Lancet, J Clin Oncol, Blood).

Pharmacologie sociale et épidémiologique du cancer (CAPTOR WP3) : Cette composante a réuni les compétences de pharmacologues, pharmaco-épidémiologistes et chercheurs en santé publique, en collaboration avec le CHU de Toulouse, l’IUCT-O et l’INSERM (U1027/Epidémiologie et Analyse en Santé Publique). L’objectif était d’évaluer l’impact des inégalités socio-territoriales et des pratiques sur le bénéfice en vraie vie des chimiothérapies, les usages et mésusages des médicaments hors cancer chez ces patients mais aussi les procédures d’accompagnement visant à améliorer la sécurité et les performances des médicaments ciblés dispensés en ambulatoire. Cette composante a été créée avec CAPTOR. La structuration a pris un certain temps mais le bilan global est satisfaisant avec une productivité scientifique satisfaisante même si elle n’atteint pas le niveau de CAPTOR WP2 et surtout la création d’un réseau de collaboration entre pharmacologie, épidémiologie sociale et onco-hématologie autour de thématiques désormais considérées comme centrales (virage ambulatoire, inégalités de santé, données de santé). Une déception toutefois : une insuffisance (quantitative et qualitative) à l’échelle régionale de moyens dans les domaines connexes (notamment en psychologie, sociologie, économie). Au total, une quarantaine de publications.

Education (CAPTOR WP4) : L’objectif général était de faciliter la transmission du savoir dans le domaine du cancer auprès des étudiants, des chercheurs, des professionnels de santé, des associations de patients et du grand public. L’objectif spécifique était de promouvoir des approches pédagogiques innovantes basées notamment sur le numérique (SPOC, MOOC et simulations). Le bilan global est satisfaisant en particulier par la création des outils mis aujourd’hui à disposition des publics concernés via les SPOCs et les mannequins de simulation à destination des étudiants de médecine et l’apprentissage des professionnels de santé via le MMOC et le Serious Game. Une publication est à l’actif de ce WP.

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Informations générales

Acronyme projet : CAPTOR
Référence projet : 11-PHUC-0001
Région du projet : Occitanie
Discipline : 5 - Bio Med
Aide PIA : 10 000 000 €
Début projet : septembre 2012
Fin projet : juin 2019

Coordinateur du projet : Guy LAURENT
Email : laurent.guy@iuct-oncopole.fr

Consortium du projet

Etablissement coordinateur : Université de Toulouse III (Paul Sabatier)
Partenaire(s) : INSERM Délégation Occitanie Pyrénées, Institut Claudius Regaud, Hôpital Purpan

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter