Littérature;Vie littéraire;Auctorialité;Edition électronique;text mining;base de données

Observatoire de la vie littéraire

Laboratoires d'excellence (LABX)

Laboratoires d'excellence in Idex

Informations générales

Référence projet : 11-LABX-0059
RST : Didier ALEXANDRE
Etablissement Coordinateur : Sorbonne Université
Région du projet : Île-de-France
Discipline : 6 - SHS

Aide de l'ANR 5 500 000 euros
Investissement couvrant la période de février 2012 à décembre 2019

Résumé de soumission

L’Observatoire de la vie littéraire (OBVIL) entend développer toutes les ressources offertes par les applications informatiques pour examiner aussi bien la littérature française du passé que la plus contemporaine. Il s’intéresse à l’étude des traductions, des transpositions, des adaptations pour comprendre la manière dont se constituent les canons et à la vie littéraire, comprise comme la vie des oeuvres et de leurs auteurs. Il promeut ainsi une recherche scientifique dans le domaine des Humanités numériques.  Réunissant près de quatre cents chercheurs (PR, DR, MCF, CR, Doctorants, post doctorants) répartis dans 24 projets de recherche, tous centrés sur un des axes scientifiques du projet initial, fort d'une équipe de six ingénieurs et d'un soutien administratif à la recherche, délibérément transdisciplinaire, puisqu'il conçoit des outils de numérisation et d'édition, de fuille de texte, d'alignements de texte, de visualisation, le labex OBVIL mène une recherche novatrice, concevant des humanités numériques littéraires, où littérature et informatique se façonnent mutuellement. Chaque projet développe une réflexion critique littéraire, et/ou un programme de numérisation et d'édition philologique, et/ou un programme numérique, concevant une onotlogie du corpus édité, réfléchssant à partir des résultats donnés par Medite, Phebus, Desert, Philologic IV, Eremos, ou encore des applications destinées à l'étude de l'énonciation (EXCOM 2), au tedxte théâtral ou à des bases bibliographiques. Le site OBVIL restitue parfaitement l'ensemble des avancées du projet. Chacun des projets progesse donc à la fois en toute indépendance et en fonction d'objectifs communs qui ont connu une forte transformation à l'été 2016: il a été décidé de laisser en retrait la numérisation philologique, pour se consacrer à des données massives (création de la Très Grand base, 130000 documents, avec le paternariat de la BNF) et à la conception d'ontologies des corpus critiques et au text mining.

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Liens utiles