Economie du développement; développement durable; think-tank;

Designing new international development policies from research outcomes. An enhanced

Laboratoires d'excellence (LABX)

Laboratoires d'excellence hors Idex

Informations générales

Référence projet : 10-LABX-0014
RST : Patrick GUILLAUMONT
Etablissement Coordinateur : Université Clermont Auvergne
Région du projet : Auvergne-Rhône-Alpes
Discipline : 6 - SHS

Aide de l'ANR 6 888 490 euros
Investissement couvrant la période de avril 2011 à décembre 2024

Résumé de soumission

2016 a été pour le Labex IDGM+ une année de consolidation des positions des partenaires sur la recherche et l’influence dans leurs domaines d’expertise historiques (financement du développement, Pays les moins avancés (PMA), questions climatiques), mais aussi une année d’investissement dans des projets nouveaux et ambitieux.

Suite à la conférence d’Addis Abeba de 2015 sur le financement du développement, les partenaires ont poursuivi leurs travaux avec un focus sur les questions de vulnérabilité, en particulier des PMA, et plusieurs contributions à l’occasion de l’Evaluation à mi-parcours du Programme d’action d’Istanbul pour les PMA. Par ailleurs, le rôle important qu’ont joué les partenaires lors de la COP21 à Paris s’est confirmé à la COP22 ou encore sur des sujets spécifiques comme la biodiversité et les océans (et en particulier la participation active aux plateformes science – politique sur ces sujets comme l’IPBES sur la biodiversité ou le GIEC sur le climat).

Mais 2016 a été une année charnière en particulier sur deux dossiers innovants que sont : la création de l’Institut des hautes études du développement durable, établissement d’enseignement supérieur privé visant à dispenser des formations à des hauts fonctionnaires français et de pays en développement, des représentants d’institutions de développement ou encore des membres d’entreprises privées, sur les questions de développement international et durable ; l’Observatoire de la compétitivité durable visant à produire des indicateurs innovants reflétant la compétitivité des pays africains en termes d’attractivité, de compétitivité prix et de vulnérabilité. Ces deux projets, lancés début 2017, apporteront une forte visibilité à l’IDGM+.

Les partenaires ont par ailleurs renforcé leur positionnement sur des thèmes d’actualité tels que paix et sécurité au Sahel, avec un plaidoyer largement diffusé aux autorités françaises et européennes, et la soumission d’un projet H2020 sur les migrations.

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Liens utiles