SAPS-RA-RP1 - Science avec et pour la société – Recherches participatives 1

Fermes Et Réseaux Mobilisés Ensemble dans la Transformation des Systèmes Agri-alimentaires – FERMENTS Agri-Alimentaires II

Résumé de soumission

De nombreux travaux scientifiques, même s’ils divergent dans les constats comme dans les recommandations, ne cessent d’évoquer la nécessaire transition des systèmes agricoles et alimentaires pour répondre aux enjeux contemporains. Face à ces enjeux de transformation des systèmes agricoles et alimentaires, un certain nombre d’initiatives, résultant souvent de l’action combinée d’acteurs associatifs et de citoyens, d’acteurs privés, d’institutions et de collectivités publiques, expérimentent et mettent en œuvre de nouveaux modèles dits alternatifs, qui peinent cependant à induire et généraliser des transitions durables et justes.
Le projet FERMENTS Agri-alimentaires II souhaite répondre à des enjeux à la fois scientifiques et opérationnels autour de la notion de « changement d’échelle » des initiatives dites alternatives. Il s’inscrit dans des enjeux sociétaux autour de la transition des systèmes agricoles et alimentaires, et de l’analyse de la place du changement d’échelle de ces initiatives pour opérationaliser ces processus de transition. Les questions traitées sont à la fois autour des modalités du changement d’échelle des initiatives et de leur accompagnement. Une des hypothèses du projet est que l’analyse et la caractérisation des processus permettant l’émergence et la stabilisation de projets de plus grande ampleur peuvent également informer sur des aspects plus transversaux relatifs aux nécessaires transformations des politiques publiques et des modes d’action en faveur de la transition des systèmes agri-alimentaires.
Le projet propose d’investir la notion de « fermes résilientes coopératives et solidaires » (dites FERMENTS), des fermes fortement inscrites dans des réseaux locaux formels et informels et intégrées, au-delà de la production agricole, dans l’action territoriale en faveur de la préservation du foncier agricole et/ou de la transformation du système alimentaire local, comme une traduction opérationnelle et possible des processus de changement d’échelle.
Le projet propose d’appréhender le changement d’échelle des initiatives à partir de trois dimensions articulées : 1) des modèles économico-juridiques et ses logiques/objectifs implicites ou explicites ; ii) les enjeux socio-culturels et leur impact sur ces nouvelles formes d’installation du point de vue sociologique et politique et, iii) les dynamiques territoriales et leurs effets sur les leviers ou les barrières rencontrées par ces projets. Ces trois dimensions sont explorées aussi bien dans le cadre conceptuel général de ce projet de recherche participative que dans les méthodologies mobilisées et les démarches de capitalisation ou encore les manières d’interroger les acteurs parties prenantes.
Le projet entend répondre à un enjeu méthodologique. La question traitée appelle une co-construction des cadres méthodologiques autour d’un objet commun ayant du sens pour un collectif acteurs-chercheurs, une approche réflexive permettant une appropriation et une mise en œuvre des méthodes d’analyse d’une diversité d’initiatives de changement d’échelle et des modalités d’accompagnement de leur essaimage auprès de différents publics (acteurs et chercheurs) ainsi que leur mise en lien. Une des hypothèses de ce projet est que l’analyse fine des fermes dites FERMENTS tout comme l’analyse de leurs réseaux et du jeu d’acteurs dans lequel elles s’inscrivent, permettraient à la fois d’améliorer leur mise en œuvre et leur accompagnement.
Le projet est organisé autour de 3 tâches :
- La consolidation d’une méthodologie d’analyse et de capitalisation sur 5 sites pilotes (dont deux sites identifiés et en cours d’analyse depuis 2021), et dont la mise en œuvre repose sur une collaboration entre acteurs de la recherche et acteurs de la société civile
- La conduite de « visites apprenantes » auprès d’initiatives répondant aux critères de projets dit « Ferments ».
- La valorisation et l’essaimage des productions communes durant le projet.

Coordination du projet

Salma Loudiyi (TERRITOIRES)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

Fédération TDL TERRE DE LIENS - FEDERATION
TDL Auvergne Terre de Liens Auvergne
TERRITOIRES TERRITOIRES
TDL Lorraine Terre de Liens Lorraine
TDL Midi-Pyrénées Terre de Liens Midi-Pyrénées
EPLEFPA Le Valentin - Cap Rural Etablissement public local d'enseignement et de formation professionnelle agricole Le Valentin - Cap Rural

Aide de l'ANR 183 383 euros
Début et durée du projet scientifique : mars 2023 - 24 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter