FRAL - Appel Franco-allemand en sciences humaines et sociales

La banque centrale en temps de crise: connaissances, légitimité et politiques – KnowLegPo

Résumé de soumission

Les banques centrales sont au cœur d’une grave crise de la connaissance et de la légitimité politique. Depuis la crise financière mondiale de 2008, elles sont de plus en plus contestées, parmi les experts comme dans la sphère publique. Comment les banques centrales naviguent-elles dans ce nouveau paysage politisé? Comment la théorie et la pratique monétaire évoluent-elles sous cette pression exercée sur la légitimité? Pour répondre à ces questions, KNOWLEGPO développe un cadre théorique et méthodologique innovant sur la gestion de la légitimité relationnelle par les banques centrales, en utilisant une approche méthodologique mixte, mêlant analyse quantitative textuelle et méthodes de traçage de processus qualitatifs.
Ce cadre s’organise autour de trois variables principales: les publics, la certitude épistémique, et la pertinence politique.
KNOWLEGPO postule que les banques centrales interagissent simultanément avec différents publics – marchés financiers, gouvernements, le public, une communauté experte d’académiques et d’économistes de banques centrales. Les connaissances des banques centrales pourraient être détenues avec un degrés élevé ou faible de consensus épistémique. Enfin, les pratiques des banques centrales se font au coeur d’une contestation politique élevée ou faible. Notre hypothèse principale est que les banquiers centraux préfèrent opérer dans un environnement défini par un consensus épistémique et de calme politique, et adapter leur discours et leur politique monétaire dans le but de réduire le dissensus épistémique et/ou d’échapper au tumulte de la politique.Cependant, le consensus épistémique et le calme politique sont aisément mis à mal: les paradigmes politiques établis ont tendance à perdre de leur efficacité au fil du temps (« Loi de Goodhart ») ; de nouveaux paradigmes technocratiques pourraient rester en retrait des innovations politiques pratiques induites par la crise. KNOWLEGPO examine comment les banques centrales adaptent leur discours et politique monétaire dans des conditions de contestation politique et/ou épistémique.
Le projet rassemble quatre chercheurs avec des compétences méthodologiques et une expertise empirique très complémentaires pour développer de nouvelles méthodes d’étude de la gouvernance technocratique. Il couvrira les trois décennies qui ont suivi la consolidation du paradigme de ciblage de l’inflation au début des années 1990, en ciblant trois domaines politiques : la politique monétaire, la stabilité financière et la politique relative au changement climatique – sujet autrefois tabou dont beaucoup de banques centrales ont dû s’emparer récemment.
Les banques centrales sont de plus en plus attirées dans des débats sur comment répondre aux défis du 21e siècle, comme l’inégalité et le réchauffement climatique. KNOWLEGPO étudie comment elles se positionnent dans ces batailles politiques, dont les résultats façonneront la capacité de l'État et de l'ordre macro-financier pour les décennies à venir.

Coordination du projet

Matthias THIEMANN (Fondation Nationale des Sciences Politiques)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

Max Planck Institute for the Study of Societies
FNSP Fondation Nationale des Sciences Politiques

Aide de l'ANR 564 637 euros
Début et durée du projet scientifique : mai 2023 - 36 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter