ANR-DFG - Appel à projets générique 2022 - DFG

L'évolution des sociétés despotiques chez les mammifères – DESPOT

Résumé de soumission

Les hiérarchies sociales limitent les conflits entre membres d’un groupe en régulant l’accès des individus aux ressources. Par conséquent, le rang social dans la hiérarchie affecte quasiment tous les aspects de la fitness Darwinienne d’un individu. D’innombrables travaux ont étudié les causes et conséquences du rang social d'un individu dans les espèces qui vivent en groupe. En revanche, on comprend encore très mal pourquoi certaines sociétés animales sont plus hiérarchiques que d'autres. En particulier, les individus peuvent être plus ou moins vissés à leur rang, et les différences entre rangs peuvent être plus ou moins abruptes.

Ce projet vise à comprendre les origines évolutives de telles variations de ‘style de dominance’ chez les mammifères sociaux, qui montrent un gradient depuis des sociétés relativement égalitaires vers des sociétés très despotiques, en les abordant à différentes échelles (individus, groupes, populations et espèces). Nous testerons trois hypothèses principales, proposant respectivement que les différences individuelles de style de dominance (caractérisées par la fréquence et la façon dont un individu distribue son agression le long de la hiérarchie sociale) représentent des syndromes comportementaux stables et héritables (H1), des réponses individuelles flexibles aux changements de l’environnement écologique ou social (H2) ou encore des réponses socialement apprises aux changements de l’environnement culturel, aboutissant à des cultures «égalitaires» ou «despotiques» (H3).

Spécifiquement, nous étudierons les variations du style de dominance à travers quatre grands objectifs : 1. Entre individus, pour caractériser les différences individuelles du style de dominance et tester leur stabilité et leur héritabilité (H1) en utilisant des données comportementales de haute résolution issues de trois études de terrain de long terme sur les babouins chacma (Papio ursinus), les mandrills (Mandrillus sphinx) et les hyènes tachetées (Crocuta crocuta). 2. Au sein et entre les groupes, en reliant les styles de dominances individuels au style de dominance du groupe pour tester si elles reflètent des réponses flexibles des membres du groupe aux changements de l’environnement écologique et social (H2) ou culturel (H3), grâce à une combinaison de modélisation et de données empiriques issues des mêmes populations. Les individus peuvent ainsi ajuster leur style de dominance suite à un changement de leur propre rang social ou de la position alpha afin de renforcer leur position dans la nouvelle hiérarchie, ou bien apprendre socialement en copiant un nouveau style de dominance suivant une exposition à de nouveaux individus. 3. Entre populations et espèces, pour proposer une synthèse de l’histoire évolutive du style de dominance dans les sociétés mammifères et tester H1-3 à travers une vaste analyse comparative ; et 4. Entre les sexes, en capitalisant sur les Objectifs 1-3 et sur les contrastes socio-écologiques offerts par nos populations d’étude pour chercher à comprendre pourquoi les styles de dominance diffèrent entre mâles et femelles. Au final, ce projet apportera un éclairage inédit sur les origines évolutives des inégalités sociales dans les sociétés animales.

Coordinateur du projet

Madame Elise Huchard (Institut des Sciences de l'Evolution de Montpellier)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

ISEM Institut des Sciences de l'Evolution de Montpellier
Leibniz-IZW Leibniz-Institut für Zoo- und Wildtierforschung (Leibniz-IZW)
MPI Evolutionary Anthropology Max Planck Institute for Evolutionary Anthropology
IoZ Institute of Zoology of London
UCL University College London

Aide de l'ANR 551 731 euros
Début et durée du projet scientifique : août 2023 - 36 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter