CE53 - Institutions et organisations, cadres juridiques et normes, gouvernance, relations internationales

Les forêts de la paix. Conservation environnementale aux lendemains de la violence armée – FORPEACE

Résumé de soumission

Ce projet étudie la manière dont les sorties de conflit façonnent, orientent et limitent les politiques environnementales. Le projet FORPEACE se concentre sur la conservation des forêts, un domaine qui illustre particulièrement bien la relation entre les politiques environnementales, les dilemmes de sécurité et les compromis économiques. Les forêts sont des marges de contrôle de l'État, où le pouvoir politique est mis à l'épreuve. Elles sont également des frontières du capitalisme, parfois protégées de l'exploitation par la violence et le contrôle territorial des groupes armés, ou au contraire livrées au pillage. Par conséquent, la conservation devrait être analysée comme un domaine majeur dans lequel la domination politique et économique se joue au lendemain de la guerre, ainsi qu'une perspective précieuse sur les contradictions intrinsèques des sorties de conflit. L'analyse utilisera une approche comparative et multi-niveaux. Tout d'abord, grâce à une analyse qualitative et quantitative de données mondiales sur l'aide internationale, nous nous intéresserons à l'émergence, à la production et à la diffusion de l'agenda de la conservation post-conflit au niveau global. Deuxièmement, par une comparaison détaillée de trois cas (Colombie, Côte d'Ivoire et Liberia), nous étudierons comment cet agenda est traduit en politique nationale par des réseaux composés de bailleurs étrangers, de fonctionnaires et d'ONG. Troisièmement, dans une perspective par le bas, nous documenterons et analyserons les conflits qui ont lieu autour et à l'intérieur des aires protégées. Les données seront recueillies par une approche multi-méthodes, combinant des méthodes qualitatives, quantitatives et SIG (systèmes d'information géographique). Grâce à une approche globale et interdisciplinaire, le projet FORPEACE fournira une analyse novatrice des liens entre la conservation et la paix en période de crise environnementale.

Coordination du projet

Jacobo Grajales (Université de Lille)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

Institut d'ethno-sociologie. Université Félix Houphouët-Boigny
Université de Lille
Observatorio de restitucion y regulacion de derechos de propiedad agraria

Aide de l'ANR 188 427 euros
Début et durée du projet scientifique : décembre 2022 - 48 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter