CE43 - Bioéconomie, de la biomasse aux usages : chimie, matériaux, procédés et approches systémiques

Membranes biomimetiques modifiées avec des glycolipides microbiens: comportement et propriétés – MOWGLY

Résumé de soumission

Le développement de produits chimiques et matériaux biosourcés est l'un des enjeux de la chimie durable. La société doit aujourd’hui se préparer à remplacer les molécules dérivées du pétrole par de nouvelles molécules biosourcées, fonctionnelles et disponibles en grandes quantités. Les détergents, et les amphiphiles en général, sont l'une des grandes priorités. Dans ce contexte, MOWGLY étudie de nouveaux amphiphiles, des glycolipides biosourcés (issus de la fermentation de la biomasse), afin de développer de nouvelles membranes fonctionnelles. La connaissance fondamentale des biomembranes est cruciale pour développer des objets colloïdaux isotropes (vésicules, vésicules multilamellaires) ou des matériaux mous anisotropes (couches supportées 2D) nécessaires au développement de matériaux pour la délivrance de médicaments, de vaccins ou de capteurs. MOWGLY étudie les membranes composées à la fois d'amphiphiles microbiens (sophorolipides, rhamnolipides, glucolipides) seuls et leur interactions avec des phospholipides, mimant des membranes procaryotes et eucaryotes. MOWGLY étudie les propriétés physiques (rigidité, température de fusion, phase), la structure (épaisseur, asymétrie, rugosité, ségrégation de phases) et la sensibilité aux stimuli (pH, ion) des membranes en utilisant trois approches complémentaires, qui seront comparées quantitativement : en suspension (par SAXS, spin-écho neutron, microscopie, micropipette), en surface (par balance de Langmuir Blodgett, AFM, AFM haute vitesse) et in silico (par dynamique moléculaire). L'influence de plusieurs paramètres, notamment le pH (4, 7, 9), le type d'ion (mono-, divalent) et le milieu (eau, tampons), sur les propriétés des membranes sera étudiée afin d'évaluer leur sensibilité aux stimuli. Dans ce faire, MOWGLY réunit des experts en physicochimie, science des lipides, biophysique ainsi que des scientifiques de lignes de faisceaux des installations à grande échelle les plus performantes au monde, l'ILL et l'ESRF.

Coordination du projet

NIKI BACCILE (Sorbonne Université)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

DyNaMo Dynamics and nanoenvironment of biological membranes
I2BC Centre national de la recherche scientifique
LCMCP Sorbonne Université
Institut national de la sante et de la recherche medicale

Aide de l'ANR 567 938 euros
Début et durée du projet scientifique : mars 2023 - 48 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter