CE27 - Études du passé, patrimoines, cultures

Les grottes ornées face au changement climatique: une nouvelle stratégie conservatoire à définir – DECACLIM

Résumé de soumission

La stratégie actuelle de conservation des cavités ornées repose sur le maintien d’un microclimat souterrain stable au cours du temps. En effet, les œuvres pariétales se situent à une interface roche/film d’eau/atmosphère qui doit rester la plus constante possible. Le suivi environnemental des cavités peu profondes (< 40 m) montre actuellement (i) une dérive positive de la température qui peut être fortement accentuée par des modifications de l’aérologie (jusqu’à 2°C par décade), (ii) une augmentation importante de la concentration moyenne en CO2 dans l’atmosphère de la grotte. Ces deux processus, induits par le changement climatique, participent à la déstabilisation du film d’eau pariétal (croissance par condensation avec possibilité de ruissellement, ou asséchement avec précipitation de concrétions à la paroi), ce qui altère les conditions de conservation des œuvres pariétales. Les modifications de l’aérologie accentuent également le risque de crise biologique dans les cavités.
A partir de l’étude des sites ornées de Gargas, la Grotte aux Points, et Villars, ce projet a pour objectif d’identifier les situations critiques ou points de bascule, pouvant déboucher sur une altération rapide (physique et/ou biologique) du patrimoine orné. Il s’appuie sur (i) un suivi environnemental innovant (épaisseur du film d’eau pariétal, production de CO2 dans le sol, chroniques d’égouttement, aérosols, populations de microorganismes dans l’air et sur les parois…) ; (ii) une modélisation couplée du microclimat de la cavité et du transfert des fluides et de chaleur à travers le système sol/épikarst/karst, qui permettra d’utiliser comme entrées la distribution des variables météorologiques produites par les versions régionalisées des scénarios à grande échelle de l'évolution climatique.
Ce projet permettra de définir une approche conservatoire de site applicable à différentes grottes ornées (instrumentation stable dans le temps, outils de diagnostics adaptés, gestion de la surface…).

Coordination du projet

Bruno Lartiges (Géosciences Environnement Toulouse)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

IPGP Institut de physique du globe de Paris
CRC Centre de Recherche sur la Conservation
EPOC Environnements et paléoenvironnements océaniques et continentaux
LEMTA Laboratoire d'énergétique et de mécanique théorique et appliquée
GET Géosciences Environnement Toulouse
GEORESSOURCES GeoRessources
LSCE Laboratoire des Sciences du Climat et de l'Environnement
PACEA DE LA PREHISTOIRE A L'ACTUEL : CULTURE, ENVIRONNEMENT ET ANTHROPOLOGIE

Aide de l'ANR 807 820 euros
Début et durée du projet scientifique : décembre 2022 - 48 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter