CE19 - Technologies pour la santé

Amélioration de la perfusion pulmonaire ex-vivo par une ventilation en pression négative et une mobilisation du greffon – REVOLUTION

Résumé de soumission

Pour les patients présentant une insuffisance respiratoire terminale, la transplantation pulmonaire est l’ultime option thérapeutique. La perfusion pulmonaire ex vivo (PPEV) a permis, en optimisant les greffons marginaux, d’augmenter le nombre de poumons disponible. Cependant le taux de conversion de la PPEV à la transplantation pourrait être amélioré en modifiant certains paramètres. En effet, la PPEV statique avec une ventilation à pression positive conduit à 1) un œdème pulmonaire de déclivité, 2) une ventilation hétérogène et 3) une augmentation des voies de l’inflammation et du stress cellulaire pouvant conduire à l'échec de la procédure. Plusieurs hypothèses ont été testées pour atténuer les effets secondaires induits par la PPEV, mais la ventilation en pression négative (VPN) et la mobilisation du greffon sont les points clés sur lesquels nous nous concentrerons dans le projet REVOLUTION.
Nous proposons de développer un nouveau dispositif médical combinant VPN et mobilisation dynamique du greffon lors de la PPEV et d’en évaluer ses bénéfices. Le prototype sera testé sur un modèle porcin pour en évaluer les paramètres physiologiques (ventilatoire et hémodynamique), les biomarqueurs de l’inflammation (cytokines, des lactates et du LDH), le stress oxydatif et les modifications transcriptomiques (RNA-seq global). Le meilleur protocole d’un point de vue physiologique et inflammatoire sera testé sur un modèle préclinique de poumons humains rejetés pour la transplantation. La réponse cellulaire sera analysée par l’approche transcriptomique sur cellule unique de sorte d’identifier les voies de signalisation et les fonctions modifiées par la PPEV statique en comparaison de la PPEV en VPN avec mobilisation du greffon, au niveau des différentes sous-populations pulmonaires.
L’expertise du consortium regroupant des ingénieurs biomédicaux, des chirurgiens thoraciques, des immunologistes, des bio-informaticiens et des statisticiens permettra au projet REVOLUTION de se dérouler dans des conditions optimales.
Le nouveau dispositif médical du projet REVOLUTION est prometteur d’impact important à la fois sur le plan médical par l’augmentation du nombre et de la qualité des greffons transplantés, sur le plan économie de la santé par la réduction des échecs couteux des procédures ex-vivo et la création d’une spin-off, et sur le plan scientifique par une meilleure compréhension des processus biologiques du maintien ex-vivo. Le dispositif de REVOLUTION pourrait devenir la nouvelle référence de la PPEV pour optimiser les poumons marginaux et améliorer les résultats de la transplantation.

Coordination du projet

Edouard Sage (Département de chirurgie thoracique)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

VIM Unité de recherche Virologie et Immunologie Moléculaires
Département de chirurgie thoracique
CIML Centre d'immunologie de Marseille-Luminy
SAINBIOSE SAnté INgenierie BIOlogie Saint-Etienne

Aide de l'ANR 497 698 euros
Début et durée du projet scientifique : octobre 2022 - 48 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter