CE17 - Recherche translationnelle en santé

Biomarqueurs de type CEST pour délimiter la zone épileptique – CEST-Focus

Résumé de soumission

L'épilepsie est une maladie neurologique fréquente, avec une incidence de 1 % et, malgré les multiples molécules antiépileptiques disponibles, environ 30 % des patients sont pharmacorésistants. La chirurgie cérébrale est une thérapie efficace pour un nombre important de ces patients. L'EEG stéréo intracérébral (SEEG) est la méthode de choix pour localiser les limites chirurgicales. Cependant, les limites du SEEG sont son caractère invasif et son échantillonnage limité du volume cérébral. Malgré les progrès des techniques de neuro-imagerie, l'amélioration de la localisation de la zone epileptiqu (ZE) reste un besoin non satisfait. Parce que les tissus épileptiques sont caractérisés par une excitation accrue et des défauts métaboliques, des techniques permettant une évaluation précise de ces altérations permettraient d'approfondir notre connaissance de la maladie.
Une approche IRM alternative, basée sur la quantification du glutamate avec le transfert de saturation d'échange chimique (CEST) a été suggérée pour aider à localiser la ZE, bien que la disponibilité limitée des scanners RM à ultra-haut champ, la faible précision de la localisation de la ZE et l'absence d'un système systématique validation sur les patients ont entravé son utilisation clinique. Dans ce projet, nous allons (WP1) faire progresser l'utilisation de l'IRM CEST pour localiser la ZE dans des modèles animaux et (WP2) appliquer nos résultats sur une cohorte de patients candidats à la chirurgie. Nous quantifierons la concentration de glutamate et de glucose avec Glu- et GlucoCEST respectivement, dans deux modèles de souris d'épilepsie (du lobe temporal, TLE et génétique) et de patients TLE. Les modèles animaux nous fourniront l'empreinte de différents phénotypes épileptiques pour les caractéristiques cellulaires et moléculaires. Les données recueillies chez les patients, éclairées par des essais multimodaux sur des modèles animaux, s'intégreront directement dans les protocoles de soins cliniques.

Coordination du projet

Davide BOIDO (Institut des sciences du vivant FRÉDÉRIC-JOLIOT)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

IGF Institut de Génomique Fonctionnelle
JOLIOT Institut des sciences du vivant FRÉDÉRIC-JOLIOT
IPMC Institut de pharmacologie moléculaire et cellulaire
Rothschild Medical Development

Aide de l'ANR 552 659 euros
Début et durée du projet scientifique : décembre 2022 - 36 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter