CE17 - Recherche translationnelle en santé

Agent conversationnel animé pour favoriser l'interaction sociale dans la schizophrénie – Enhancer

Résumé de soumission

Les déficits sévères des interactions sociales sont l’un des signes distinctifs de la schizophrénie. Des hypothèses éminentes ont suggéré que les déficits sociaux résultent principalement d’une déficience des compétences sociales ou d’un déficit de cognition sociale. Le rôle de la communication non verbale et notamment la synchronisation gestes-parole n’a été que peu étudiée dans le cas de la schizophrénie en dépit de son importance fondamentale dans les interactions humaines. Si les travaux récents ont démontré que les agents conversationnels animés (ACA) pouvaient engager des personnes présentant des déficits sociaux dans diverses formes d'apprentissage social, l’acceptabilité et l'avantage de leur utilisation restent largement inexploré dans la schizophrénie. Ce projet s’appuie sur les avancées récentes en modélisation d’ACA, en sciences psychologiques et en sciences du mouvement pour évaluer si la production d'indices sociaux non verbaux associant gestes et paroles générés par un ACA peut favoriser le maintien d’une interaction sociale patient-ECA et leur généralisation aux interactions patients-humains.
Notre projet est techniquement et épistémologiquement ambitieux car il s'appuie sur les avancées récentes en science du mouvement, en modélisation computationnelle, en psychologie clinique et en agents conversationnels animés, pour évaluer si les compétences sociales et la communication non verbale des personnes atteintes de schizophrénie peuvent être améliorées par des interactions répétées avec un ACA.
Ce projet de recherche translationnelle permettra ainsi un transfert des connaissances dans les deux sens : à la fois de la recherche fondamentale vers l’application au patient mais également des observations faites sur le patient vers la recherche fondamentale.

Coordination du projet

Stéphane Raffard (Université Paul Valéry Montpellier 3)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

ISIR Sorbonne Université
ETIS CY Cergy Paris Université
CHU Montpellier Centre Hospitalier Universitaire Montpellier
EPSYLON Université Paul Valéry Montpellier 3
EuromovDHM Université de Montpellier

Aide de l'ANR 722 372 euros
Début et durée du projet scientifique : octobre 2022 - 48 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter