CE17 - Recherche translationnelle en santé

Mécanismes développementaux des déficits cognitifs et épileptiques des encéphalopathies précoces liées à STXBP1 – SYNDEV

Résumé de soumission

Ce projet translationnel a pour but d’identifier des biomarqueurs précoces et les mécanismes développementaux des déficits cognitifs et de l’épilepsie associés aux mutations du gène STXBP1 (syntaxin-binding-protein 1). L’haploinsuffisance STXBP1 est une des causes majeures de troubles du développement neurologique, incluant des encéphalopathies épileptiques précoces. La majorité des patients ont un déficit intellectuel profond et il n’y a pas de corrélation établie entre la sévérité ou le temps d’apparition des crises et le degré de déficit cognitif. A ce jour, aucune étude ne s’est intéressée à l’impact de l’haploinsuffisance STBP1 sur la maturation du système nerveux.
Notre but est de 1) comprendre l’histoire naturelle des STXBP1-Es par une étude électrophysiologique et comportementale des patients et d’un modèle murin de STXBP1-E; 2) déterminer s’il existe une période critique du développement pour laquelle le système nerveux est particulièrement vulnérable, à la fois en terme de crises et de déficits cognitifs, aux mutations STXBP1; et 3) analyser les conséquences électrophysiologiques de l’haploinsuffisance STXBP1 au niveau de la cellule et des réseaux neuronaux.
Ce projet utilisera une combinaison de techniques électrophysiologiques in-vivo et in-vitro chez les patients et les modèles animaux. Bien que nous ayons à disposition une souris KO modèle STXBP1, nous allons développer un modèle réversible, permettant de restreindre l’haploinsuffisance à des périodes spécifiques du développement. A terme, nos résultats aideront à mettre en place de meilleures stratégies thérapeutiques pour les encéphalopathies STXBP1 et la famille de troubles du développement à laquelle elles appartiennent. Ce projet est translationnel par nature. A chacun de ses axes, il implique une comparaison des données développementales cliniques et expérimentales, entre patients et modèles animaux.

Coordination du projet

Pierre-Pascal LENCK-SANTINI (Institut de Neurobiologie de la Méditerranée)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

INMED Institut de Neurobiologie de la Méditerranée
INMED Institut de Neurobiologie de la Méditerranée
DRS-APHM Assistance Publique - Hôpitaux de Marseille

Aide de l'ANR 701 782 euros
Début et durée du projet scientifique : décembre 2022 - 48 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter