CE16 - Neurosciences moléculaires et cellulaires - Neurobiologie du développement

Étude des mécanismes cellulaires et moléculaires qui constituent la boucle de régulation PREG-CB1R dans des conditions physiologiques et pathologiques – PREGNENOID

Résumé de soumission

La demande croissante de cannabis médical et non médical dans le monde, y compris en Europe (et en France), est devenue un défi majeur de santé publique. La croissance de la puissance du cannabis et de la prévalence de son usage constitue un facteur de risque élevé pour l'émergence de troubles liés à l'usage du cannabis (TUC), pour lesquels il n'existe pas de traitement. Elucider les mécanismes d'action impliqués dans l'abus de cannabis, ainsi que les effets bénéfiques/indésirables des cannabinoïdes (CBs), est un prérequis à un objectif thérapeutique. Le principal composant psychoactif du cannabis, le ?9-tétrahydrocannabinol (THC), agit via les récepteurs cannabinoïdes 1 (CB1Rs) dans le cerveau, qui sont la cible naturelle des cannabinoïdes endogènes. Sachant que les effets des CBs et du THC peuvent être ajustés par le modulateur allostérique négatif endogène, la pregnénolone (PREG), et par la localisation subcellulaire des CB1R, ce projet collaboratif vise à élucider les mécanismes cellulaires de la régulation par la PREG endogène des effets médiés par CB1Rs. Les objectifs du projet sont de déterminer les bases cellulaires et moléculaires de la boucle de régulation PREG-CB1R impliquée à la fois dans la production accrue de PREG via les CB1Rs et dans l'action inhibitrice de la PREG sur les effets (bénéfiques/indésirables) des CBs. Notre projet fera appel à des approches méthodologiques multi-combinées originales (biologie moléculaire et cellulaire ; analyses de comportement) chez des souris génétiquement modifiées au niveau du CB1R. En particulier, nous utiliserons les souris CB1-E134G, qui sont dépourvues de régulation PREG-CB1R et présentent donc une sensibilité accrue au THC et peuvent représenter un génotype vulnérable pour le développement des TUC. Ainsi, ce projet contribuera à l'identification de nouvelles cibles thérapeutiques pour les TUC ainsi que pour une médication sans risque avec des dérivés du THC.

Coordinateur du projet

Madame MONIQUE VALLEE (INSTITUT NATIONAL DE LA SANTE ET DE LA RECHERCHE MEDICALE - UMR1215)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

INSERM UMR1215 Neurocentre Magendie
INSERM UMR1215 INSTITUT NATIONAL DE LA SANTE ET DE LA RECHERCHE MEDICALE - UMR1215

Aide de l'ANR 529 909 euros
Début et durée du projet scientifique : décembre 2022 - 48 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter