CE15 - Immunologie, Infectiologie et Inflammation

Régulation des fonctions des cDC1 spléniques par IRE1 lors de l'infection par Toxoplasma gondii. – ImmunUP

Résumé de soumission

La réponse au stress UPR (Unfolded Protein Response) joue un rôle essentiel dans le contrôle des processus inflammatoires, notamment lors d’infections. Nous avons récemment démontré que l’induction d’IRE1, un des régulateurs majeurs de l’UPR, au sein de cellules dendritiques (DC) infectées par le parasite intracellulaire Toxoplasma gondii (Tg) stimule la production de cytokines pro-inflammatoires et la présentation d’antigènes parasitaires par le CMH-I. De plus, l’activation de IRE1 dans les cDC1 spléniques joue un rôle essentiel dans la mise en place d’une réponse T protectrice permettant le contrôle de la dissémination parasitaire. Cependant les mécanismes par lesquels IRE1 contrôle les fonctions des cDC1 restent à être identifiés. D’une part, nos résultats préliminaires suggèrent que IRE1 est requis pour assurer le processus de maturation immunogénique des cDC1 induit par l’infection. D’autre part, outre son activation après détection de motifs microbiens, IRE1 est aussi un régulateur essentiel de l’homéostasie lipidique cellulaire. Nos résultats préliminaires ont montré que l’infection des DC par des parasites de type II, responsables de l’établissement de la toxoplasmose latente cérébrale, est corrélée à une augmentation du niveau cellulaire en acides gras et cholestérol et la formation de gouttelettes lipidiques, un processus qui semble contribuer à la modulation de la voie IRE1. Suite à ces résultats, notre projet vise donc à identifier les mécanismes par lesquels IRE1 1) régule la maturation immunogénique des cDC1 spléniques induit par l’infection 2) stimule la présentation d’antigènes parasitaires par le CMH-I, en se focalisant sur sa fonction de régulateur de l’homéostasie lipidique cellulaire. Dans le contexte actuel de résistance croissante aux antibiotiques, des thérapies immuno-modulatrices ciblant l’UPR pourraient ouvrir de nouvelles perspectives pour lutter contre les agents infectieux et améliorer l’efficacité des vaccins.

Coordination du projet

Sabrina Marion (Institut national de la sante et de la recherche medicale)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

INFINITy Institut national de la sante et de la recherche medicale
Institut national de la sante et de la recherche medicale
VIB- Center for Inflammation Research

Aide de l'ANR 404 765 euros
Début et durée du projet scientifique : janvier 2023 - 36 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter