CE14 - Physiologie et physiopathologie

Rôle de la Protéine S dans la Drépanocytose – PROSICK

Résumé de soumission

La protéine S (PS) est un anticoagulant physiologique qui a également été impliqué dans la phagocytose de cellules exposant de la phosphatidylsérine, via l’activation des récepteurs TAM. A ce titre, la PS est à la croisée de mécanismes physiopathologiques majeurs de la drépanocytose. Celle-ci est une maladie des globules rouges (GR) liée à la présence d’une hémoglobine anormale entrainant la formation de GR dysfonctionnels (drépanocytes) en conditions hypoxiques, et qui exposent de façon anormale de la phosphatidylserine à leur surface. Ceci favorise leur phagocytose/élimination, mais également leur adhérence à l’endothélium et l’activation de la coagulation, et contribue ainsi à la survenue des crises vaso-occlusives (CVO) observée au cours de la maladie. De façon intéressante, les patients atteints de drépanocytose ont souvent un déficit en PS qui s’accentue au cours des CVO. L’ambition de PROSICK est d’étudier de façon approfondie l’implication de la PS dans la drépanocytose et de développer un traitement visant à augmenter l’activité de cette protéine. Ainsi, l’étude d’un modèle murin de déficit en PS chez des souris drépanocytaires constituera un modèle de choix pour mieux comprendre l’implication de la PS dans la physiopathologie de la drépanocytose, mais également pour évaluer l’efficacité d’un traitement. La complémentarité du consortium associant des équipes reconnues dans le domaine des GR et de la PS, et la nouveauté des approches envisagées font la force de ce projet. De plus, des résultats prometteurs utilisant un nanobody anti-PS original qui potentialise l’activité anticoagulante de la PS, ont déjà été obtenus. Des modèles humains d’adhérence de GR à l’endothélium, mais également de phagocytose de GR par des macrophages, seront mis en œuvre et apporteront des éléments essentiels dans la compréhension du rôle de la PS dans cette maladie. Ils constitueront également des modèles intéressants pour évaluer ex-vivo l’impact du nanobody identifié.

Coordination du projet

Delphine BORGEL (Hémostase, Inflammation, Thrombose)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

HITh Hémostase, Inflammation, Thrombose
IMAGINE INSTITUT DES MALADIES GÉNÉTIQUES (IHU)
BIGR Biologie intégrée du globule rouge

Aide de l'ANR 503 980 euros
Début et durée du projet scientifique : décembre 2022 - 42 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter