CE06 - Polymères, composites, physico-chimie de la matière molle

Membrane biomimétique à base de canaux artificiels d'eau et de polyamide pour le dessalement – BIOWATER

Résumé de soumission

L'eau est omniprésente, de la consommation à l'agriculture à la fabrication industrielle. Les sources d'eau conventionnelles se faisant de plus en plus rares, le développement de nouvelles technologies d'approvisionnement en eau est crucial pour répondre aux besoins mondiaux en eau potable. Le dessalement est, à bien des égards, l'approche la plus prometteuse pour l'approvisionnement en eau à long terme, car il permet de disposer d'une source d'eau douce potentiellement illimitée. Le dessalement de l'eau de mer à l'aide de membranes d'osmose inverse (OI) est devenu au cours de la dernière décennie une approche standard pour produire de l'eau douce. Si cette technologie s'est avérée efficace, elle reste cependant relativement coûteuse en termes d'énergie, en raison de la faible perméabilité des membranes d'OI en polyamide (PA) par rapport à l'eau. Récemment, il a été démontré que les canaux d'eau artificiels (AWC) incorporés dans les membranes lipidiques permettaient une translocation sélective de l'eau. Des travaux pionniers dans ce domaine ont été ainsi menés avec la fabrication de la première membrane composite AWC@PA présentant des performances de dessalement exceptionnelles. Cependant, le mécanisme microscopique de dessalement en jeu est encore inconnu et sa compréhension représente le chemin le plus court pour une conception et un design à long terme de membranes composites AWC@PA avec de meilleures performances. BIOWATER vise à acquérir une compréhension fondamentale sans précédent de la nanostructuration des membranes AWC@PA et du mécanisme microscopique à l'origine de leurs performances en matière de transport de l'eau et de rejet des ions. Ce projet novateur s'appuiera sur des activités entrecroisées de fabrication de membranes AWC@PA, de caractérisation expérimentale de pointe de leurs performances de dessalement et de modélisation multi-échelle avancée.

Coordination du projet

Aziz Ghoufi (Institut de Chimie et des Matériaux Paris-Est)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

IEM Centre national de la recherche scientifique
ICGM Centre national de la recherche scientifique
ICMPE Institut de Chimie et des Matériaux Paris-Est
IPR Université Rennes 1
ISCR Université Rennes 1

Aide de l'ANR 548 696 euros
Début et durée du projet scientifique : janvier 2023 - 48 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter