CE06 - Polymères, composites, physico-chimie de la matière molle

Polymères auto-immolables pour l'élaboration de matériaux stimuli-répondants sensibles aux rayonnements proche IR et UV. – SIPONIUM

Résumé de soumission

Les polymères stimuli-répondants sollicitent un intérêt grandissant ; leur capacité de changer de propriétés physicochimiques, sous l’effet d’un stimulus, les rends pertinents dans diverses applications, en particulier dans le domaine du biomédical et pour la libération contrôlée de médicaments. Des matrices de formes diverses ont été développées pour la libération contrôlée, telles que des particules, hydrogels, matériaux poreux ou fibres, et différentes structures chimiques ont été utilisées pour permettre une sensibilité à différents stimuli : variation de pH, chaleur, rayonnement, enzymes, molécules etc. Cependant, les systèmes développés jusque-là sont souvent confrontés à des limitations: une biodégradation non-contrôlée des matrices dans le milieu physiologique et donc des cinétiques de libération non-contrôlée, une faible profondeur de pénétration des stimulus externes, l'intensité du stimulus qui peut dépendre des fluctuations du milieu physiologique, une libération passive avant application du stimulus et la difficulté d'adapter la mouillabilité de ces matrices qui est un paramètre déterminant pour leur biocompatibilité.
Pour dépasser ces limitations, le projet SIPONIUM vise à développer de nouvelles structures de "Self-Immolative Polymers" (SIPs) ou polymères auto-immolables, qui se dépolymérisent sous l'effet du rayonnement proche infrarouge (NIR) et ultraviolette (UV). Sa stratégie consiste à combiner le mécanisme de réponse des SIPs (dépolymérisation) avec un stimulus dont la profondeur de pénétration est élevée (NIR), et avec des architectures macromoléculaires permettant de moduler la mouillabilité et la perméabilité de ces matériaux. Ces polymères seront utilisés pour l'élaboration, pour la première fois, de nanofibres intrinsèquement sensibles aux NIR et aux UV pour la libération contrôlée de médicaments, elles seront testées in vitro et in vivo. A notre connaissance, SIPONIUM sera le premier projet développant la thématique des SIP en France.

Coordination du projet

Kedafi Belkhir (Centrale Lille Institut)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

Centrale Lille Institut Centrale Lille Institut

Aide de l'ANR 207 502 euros
Début et durée du projet scientifique : mars 2023 - 36 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter