CE01 - Terre solide et enveloppes fluides

Lier le retour sur investissement énergétique à la décomposition microbienne des amendements organiques du sol – LEROI

Résumé de soumission

Les sols sont des régulateurs clés du cycle global du carbone (C). Les amendements organiques des sols sont considérés comme appropriés pour séquestrer le C dans le sous-sol et contribuent à l'atténuation du changement climatique. Avec l'évolution des systèmes de valorisation de la biomasse et l'utilisation des centrales énergétiques, les amendements organiques utilisés en agriculture se sont diversifiés. La diversité des amendements de qualité différente (compost, digestat, biochar) remet en question notre capacité à juger de la persistance à long terme de l'amendement C dans les sols avant application. La persistance du C dans le sol est principalement une propriété de l'écosystème, mais les propriétés intrinsèques de la matière organique (MO) influencent toujours sa persistance. Récemment, une corrélation positive significative entre la décomposition microbienne à court terme (24 heures) de la MO dissoute et son retour sur investissement (ROI) énergétique a été découverte. Le retour sur investissement énergétique est le rapport entre le contenu énergétique total et l'énergie d'activation de la MO, indiquant le gain énergétique net pour les décomposeurs microbiens après un investissement énergétique initial. Il reste cependant inconnu si le ROI énergétique est un indicateur approprié pour prédire la persistance à long terme des amendements organiques dans le sol.
Ce projet vise à évaluer les liens entre le retour sur investissement énergétique des amendements organiques et leur persistance à court et long terme (jours à année, année à décennies) dans les sols. Ainsi, il contribuera à notre compréhension générale de la persistance de la MO dans le sol. Son hypothèse globale est que les micro-organismes du sol décomposent préférentiellement les amendements organiques avec un retour sur investissement énergétique relativement élevé, conduisant à une persistance plus longue des amendements organiques avec un retour sur investissement énergétique relativement faible.

Coordination du projet

Tobias Bölscher (Ecologie fonctionnelle et écotoxicologie des agroécosystèmes)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

ECOSYS Ecologie fonctionnelle et écotoxicologie des agroécosystèmes

Aide de l'ANR 361 135 euros
Début et durée du projet scientifique : mars 2023 - 48 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter